Daniel Moreno
Daniel Moreno, le vainqueur 2013 de la Flèche Wallonne | AFP

Moreno passe en force

Publié le , modifié le

L'Espagnol Daniel Moreno a remporté la quatrième étape du Tour d'Espagne, au nez et à la barbe du Suisse Fabian Cancellara, l'Australien Michael Matthews complétant le podium. Au classement général, c'est l'Italien Vincenzo Nibali (Astana) qui fait la bonne opération du jour en s'emparant du maillot rouge de leader.

Deuxième de la deuxième étape, le coureur de la Katusha a cette fois pu triompher sur les routes espagnoles. Moreno a fait parler sa puissance et son science de la course pour placer une attaque dans le faux-plat final, dans les derniers hectomètres. Cancellara a eu beau donner toute son énergie pour revenir, il n'est pas parvenu à revenir sur Moreno.

Un groupe de cinq coureurs avait obtenu un billet de sortie dès le Km 9, le Finlandais Jussi Veikkanen, l'Américain Alex Rasmussen, le Belge Dennis  Vanendert, le Suisse Danilo Wyss et le Français Nicolas Edet comptant jusqu'à 5 min 30 sec d'avance à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée.

Avant même le mur de l'Ezcarro -avec des passages à 30%- le peloton avait  commencé à rouler avec Astana, Movistar, Omega Pharma et NetApp. Dans l'ascension, seuls Edet et Armets Txurruka résistaient. Les deux hommes étaient par la suite rejoints par un groupe de quatre Espagnols pour résister sur quelques kilomètres au retour du  peloton. La Sky et Orica-Greenedge espéraient une arrivée au sprint, mais c'est bien Moreno qui tirait son épingle du jeu.

Nibali a récupéré le maillot rouge qu'il avait eu sur les  épaules lors de la 3e étape. Le grand favori de la Vuelta avait laissé  l'Américain Chris Horner (Leopard) s'en emparer la veille après sa victoire  d'étape. Le coureur de l'équipe Astana dispose de 3 secondes d'avance sur Horner et  de 8 sur l'Irlandais Nicolas Roche (Saxo). Le vainqueur du jour revient à 31  secondes du leader, à la 8e place.

Romain Bonte