Bauke Mollema, Belkin
Bauke Mollema | JOEL SAGET / AFP

Mollema s'impose en opportuniste

Publié le , modifié le

Le Néerlandais Bauke Mollema a remporté la 17e étape de la Vuelta entre Calahorra et Burgos (189 km). Profitant de l'apathie des derniers sprinteurs ayant résisté au coup de bordure des Saxo-Tinkoff à 28 kilomètres du terme, le coureur de la Belkin a enlevé la victoire en accélérant dans le dernier kilomètre. Pinot et Pozzovivo ont perdu du temps.

Les Saxo-Tinkoff ont refait le coup. Comme sur la 13e étape du dernier Tour de France entre Tours et Saint-Amand-Montrond le 12 juillet dernier, la formation danoise a profité du vent de côté pour accélérer et créer une cassure dans le peloton à 28 kilomètres de l'arrivée. Sur la Grande Boucle, les coéquipiers d'Alberto Contador avaient piégé de nombreux leaders. Cette fois, les hommes au service de l'Irlandais Nicolas Roche n'ont pas réussi le même coup de force. Nibali, Horner, Valverde ou Rodriguez n'ont pas flanché. Mais Pozzovivo et le Français Pinot, respectivement 5e et 7e au général se sont laissés avoir. Par conséquent, Roche double le grimpeur italien et distance un peu plus le coureur de la FDJ, qui a perdu 1"30 sur les favoris.

Aramendia et Hansen tentent leur chance

Avant ce coup de théâtre, la 17e étape de la Vuelta n'avait pas offert beaucoup de spectacle. A la veille de trois étapes de montagne corsées, les coureurs avaient droit à un peu de répit. Seules deux difficultés de 3e catégorie étaient au menu avec l'Alto de Pradilla et l'Alto de Valmala. Obligés de défendre les trois points d'avance qu'il possédait sur Ratto au classement du meilleur grimpeur, le Tricolore Nicolas Edet animait les fins d'ascension. Dès le km 3, c'était pourtant Francisco Javier Aramendia (Caja Rural) et Adam Hansen (Lotto Belisol) qui prenaient la poudre d'escampette.  Les deux hommes poursuivait leur effort jusqu'à 20 kilomètres du terme, avant de voir un groupe lancé comme un avion les avaler. Remarquant l'absence de Pozzovivo et de Pinot, les Saxo-Tinkoff imprimaient un rythme d'enfer. 

Cancellara, Farrar et Boasson-Hagen apathiques

Fabian Cancellara, Tyler Farrar et Edvald Boasson-Hagen semblaient devoir se disputer la victoire dans ce petit paquet. Mais l'Italien Ulissi tentait sa chance dans une petite bosse placée à 10 kilomètres de l'arrivée. L'initiative était infructueuse mais donnait des idées au grimpeur néerlandais Bauke Mollema, brillant sur les routes du Tour deux semaines durant. Le coureur de la Belkin accélérait juste après la flamme rouge. Les gros braquets ne réagissaient pas dans un premier temps et enclenchaient finalement trop tard. Boasson-Hagen revenait à toute allure mais cela ne suffisait pas. Déjà battu par Philippe Gilbert plus tôt dans ce Tour d'Espagne, le Norvégien échouait à nouveau sur la deuxième marche du podium, derrière un Mollema aux anges. "Je ne m'y attendais pas. C'était probablement ma dernière chance et ça m'a surpris de m'imposer", a dit sur Eurosport le coureur de 26 ans. Quatrième de la Vuelta 2011, le 6e du dernier Tour de France offre par la même occasion la première victoire d'étape à son équipe dans un grand tour cette saison.

Classement de la 17e étape:
1. Bauke Mollema (NED/BKN) les 189,0 km en 4h44:28.
2. Edvald Boasson Hagen (NOR/SKY) à 0:00.
3. Maximiliano Richeze (ARG/LAM) 0:00.
4. Tyler Farrar (USA/GRM) 0:00.
5. Fabian Cancellara (SUI/RSH) 0:00

Classement général de la Vuelta:
1. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 68h50:29.
2. Chris Horner (USA/RSH) à 0:28.
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1:14.
4. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 2:29.
5. Nicolas Roche (EIR/SAX) 3:43.
6. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 5:09.
7. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 6:08.
8. Leopold König (CZE/APP) 6:17.
9. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 7:33.
10. Tanel Kangert (EST/AST) 10:52.

Jerome Carrere