Matthews remporte la troisième étape

Matthews remporte la troisième étape

Publié le , modifié le

Michael Matthews a remporté la troisième étape de la Vuelta disputée entre Cadix et Arcos de la Frontera (197,8 km). Le sprinteur australien de la formation Orica GreenEdge a fait parler sa puissance sur une arrivée pour costaud. Daniel Martin très en vue dans les derniers hectomètres se contente de la deuxième place sur la ligne. Matthews portera le maillot de leader demain.

Après le maillot rose de leader du Tour d'Italie, Michael Matthews va se parer de rouge sur les routes espagnoles. Favori logique d'une arrivée pour costaud, le sprinteur australien a remporté la troisième étape de la Vuelta au nez et à la barde d'un Dan Martin entreprenant dans le final. L'arrivée à Arcos de la Frontera a été aussi difficile que prévue. Joaquin Rodriguez, à l'instar de Dan Martin, empoche des bonifications alors que Chris Froome a été vigilant et termine 10e. Matthews, déjà double vainqueur d'étape sur la Vuelta 2013, confirme son immense talent à 23 ans. Du côté des leaders, Uran, Quintana, Contador et Gesink ont terminé dans le premier groupe. A l'inverse de Kenny Elissonde qui concède 42 secondes sur la ligne.

Froome a évité la chute

Après la victoire de Nacer Bouhanni hier, un autre Français s'est mis en évidence, Jérôme Cousin (Europcar) a participé à l'échappée du jour en compagnie de Luis Mas Bonet (Caja Rural), Danilo Wyss (BMC), Jonathan Fumeaux (IAM Cycling) et Jacques Van Rensburg (MTN-Qhubeka). Les fuyards auront compté pratiquement huit minutes d'avance au maximum. L'entente n'a pas été idéale au sein du groupe. Si les deux derniers cités n'ont pas été bien loin, Luis Mas Bonet a lui pris la poudre d'escampette tout seul comme un grand, laissant Cousin et Wyss à sa poursuite. Bilan de la journée, l'Espagnol portera le maillot de meilleur grimpeur mardi. Un paletot sur lequel lorgnait Cousin mais il est finalement battu à la place au général (Mas Bonet et lui comptant neuf points chacun). Néanmoins, le maillot de la montagne aura été le seul objectif du jour pour ces fuyards: Mas Bonet est repris à 20 kilomètres de l'arrivée.

Peu de temps après, le peloton est secoué par une chute dans sa première partie. Un soigneur de la Movistar envoie au sol ses propres coureurs dont Alejandro Valverde, leader de l'épreuve. Plus de peur que de mal pour "Bala" qui reprend sa position dans le peloton. Chris Froome et Nacer Bouhanni eux aussi ont eu chaud: la chute s'est déroulée juste derrière eux. Finalement seulement une péripétie pour les deux hommes qui accrochent un Top 10 au final. Loin de Michael Matthews, trop fort aujourd'hui.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot