Chris Horner Radioshack
Chris Horner (Radioshack) | JAIME REINA / AFP

L'imbroglio Chris Horner

Publié le , modifié le

Le coureur cycliste américain Chris Horner, vainqueur dimanche de la Vuelta à l'âge de 41 ans, a manqué lundi un contrôle antidopage inopiné mais la responsabilité en revient aux contrôleurs eux-mêmes, rapporte son équipe. Selon la formation RadioShack, échange de mail à l'appui, Chris Horner avait prévenu les contrôleurs qui se sont présentés au mauvais hôtel.

"Les agents se sont rendus à l'hôtel de l'équipe, Horner n'y était pas. Il se trouvait dans le même hôtel que sa femme", a déclaré le porte-parole de la formation luxembourgeoise. "C'est indiqué dans le formulaire de localisation. Ils sont allés au mauvais hôtel, Horner avait fait le changement." a-t-il ajouté. Un porte-parole de l'agence espagnole s'est défendu en expliquant que les contrôleurs s'étaient rendus à l'adresse fournie lundi par l'Usada, son équivalent américain, qui avait dépêché l'AEPSAD.

Les agents espagnols ont alors tenté leur chance dans un autre hôtel mais ils ne l'y ont pas trouvé non plus et ont fini par renoncer. "Nous ne souhaitons pas dire s'il s'agit ou non d'une violation du règlement dans la mesure où nous ne disposons pas de tous les éléments", a dit le porte-parole de l'AEPSAD.

Pour éteindre le feu rapidement, RadioShack a posté sur son site internet la photo du mail envoyé par Chris Horner à l'USADA ce dimanche avec la confirmation que l'information a bien été reçue par l'Agence américaine quelques heures plus tard. Au vu de cette nouvelle pièce, il semble bien que ce sont les contrôleurs qui sont en faute. Malheureusement pour Horner, le mal est fait et sa victoire, déjà entourée d'un halo de soupçons, a perdu un peu de sa crédibilité.

Le lien pour lire les deux mails

RadioShack a posté sur son site internet la copie du mail envoyé par Chris Horner à l'USADA
RadioShack a posté sur son site internet la copie du mail envoyé par Chris Horner à l'USADA