Chris Horner Radioshack
Chris Horner (Radioshack) | JAIME REINA / AFP

Horner remporte la Vuelta

Publié le , modifié le

A presque 42 ans Chris Horner est devenu ce dimanche le plus vieux vainqueur d'un grand tour en s'imposant sur la Vuelta 2013. Une performance qui suscite au moins autant de suspicion que d'enthousiasme. Il est vrai que si l'Américain n'est pas le premier venu, sa carrière ne laissait pas présager une telle apothéose. C'est l'Australien Michael Matthews qui a remporté au sprint la dernière étape de ce Tour d'Espagne.

Avec la victoire de Chris Horner sur cette Vuelta, le cyclisme a pris un sacré coup de vieux. Ou plutôt il est rentré dans une nouvelle ère. Si le succès de Christopher Froome deux mois plus tôt sur les routes du Tour de France avait déjà fait lever quelques sourcils, celui de l'Américain ne va pas manquer de défrayer la chronique. Avant lui, il fallait remonter à 1922 pour retrouver la trace du vainqueur le plus âgé d'un grand Tour, le Belge Firmin Lambot s'imposant sur le Tour de France à 36 ans. Plus de 90 ans plus tard, Horner a pulvérisé le record. A l'heure où les coureurs atteignent leur pic de forme entre 25 et 35 ans, pour faire large, la démonstration de force du leader de Radioshak, premier coureur US à s'imposer sur la Vuelta, interpelle. 

Ancien coéquipier d'Armstrong

Pas tombé de la dernière pluie, Horner sait très bien que sa victoire, devant les cadors Nibali et  Valverde, en laissera plus d'un sceptique. Surtout que ses détracteurs ne manqueront pas de rappeler que l'Américain fut par le passé le coéquipier de certains leaders déjà tombés pour des contrôles antidopage positifs : Leipheimer, Contador et surtout Armstrong. Horner réfute l'amalgame et préfère mettre en avant les circonstances pour expliquer son éclosion plus que tardive. "Dans beaucoup d’occasions, j’ai été en condition mais je n’ai jamais eu la chance d’être en position de gagner un Grand Tour. Pour beaucoup de raisons, peut-être mon âge, peut-être parce que je suis discret, j’ai toujours été sous-estimé et n’ai jamais eu les responsabilités d’un leader".

Certes, la saison 2013 avait donné quelques signes de l'état de forme de l'Américain, avec notamment une 2e place finale sur le Tour de l'Utah, mais rien de comparable, dans la durée et l'effort, avec la Vuelta. Là encore, Horner fait le dos rond. "Mon CV est déjà étonnant et l’a toujours été depuis que je suis passé pro en 1996. Je ne comprends pas d’où vient cette idée que j’arrive de nulle part", se justifie-t-il. En attendant les prochains championnats du monde, son prochain objectif, le vétéran savoure sa victoire. "Un gars de mon âge qui gagne un Grand Tour, c’est quelque chose que vous ne reverrez peut-être plus de votre vie !"

Le classement de la dernière étape :

1. Michael Matthews (AUS/ORI) les 109,6 km en 2h44:00.
    (moyenne: 40,1 km/h)
    2. Tyler Farrar (USA/GRM) à 0:00.
    3. Nikias Arndt (GER/ARG) 0:00.
    4. Gianni Meersman (BEL/OPQ) 0:00.
    5. Maximiliano Richeze (ARG/LAM) 0:00.
    6. Grega Bole (SLO/VAC) 0:00.
    7. Adrien Petit (FRA/COF) 0:00.
    8. Reinardt Janse Van Rensburg (RSA/ARG) 0:00.
    9. Francesco Lasca (ITA/CJR) 0:00.
    10. Robert Wagner (GER/BKN) 0:00.
    11. Lucas Sebastian Haedo (ARG/CAN) 0:00.
    12. Daniele Ratto (ITA/CAN) 0:00.
    13. Edvald Boasson Hagen (NOR/SKY) 0:00.
    14. Rigoberto Uran (COL/SKY) 0:00.  
    15. Klaas Lodewyck (BEL/BMC) 0:00.

Le classement général : 

1. Chris Horner (USA/RSH) 84h36:04.
    2. Vincenzo Nibali (ITA/AST) à 0:37.
    3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1:36.
    4. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 3:22.
    5. Nicolas Roche (EIR/SAX) 7:11.
    6. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 8:00.
    7. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 8:41.
    8. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 9:51.
    9. Leopold König (CZE/APP) 10:11.
    10. Daniel Moreno (ESP/KAT) 13:11.
    11. Tanel Kangert (EST/AST) 14:05.
    12. José Herrada (ESP/MOV) 16:48.
    13. David Arroyo (ESP/CJR) 17:34.
    14. Dominik Nerz (GER/BMC) 19:26.
    15. Michele Scarponi (ITA/LAM) 22:04.
    ...
   
    20. Igor Anton (ESP/EUS) 33:05.
    27. Rigoberto Uran (COL/SKY) 57:49.
    28. Sergio Henao (COL/SKY) 59:55.
    52. Bauke Mollema (NED/BKN) 1h59:34.

    

Julien Lamotte