Chris Froome a vécu "une histoire d'amour" avec Ineos

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Froome
Christopher Froome a disputé sa dernière course avec Ineos | Oli SCARFF / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Christopher Froome a dit dimanche avoir vécu "une histoire d'amour" avec sa formation Ineos (ex-Sky), avec laquelle il a remporté quatre Tours de France et à laquelle il a fait ses adieux à l'issue de la 18e et dernière étape du Tour d'Espagne. Le Britannique a aussi reçu le trophée de vainqueur de la Vuelta 2011, qu'il a remportée après le déclassement de Juan José Cobo. Il rejoindra Israel Startup Nation la saison prochaine.

"C'est une histoire d'amour qui a duré 11 ans", a réagi le Britannique, vainqueur avec Sky, depuis devenue Ineos, des Tours de France 2013, 2015, 2016 et 2017, mais aussi du Tour d'Espagne 2011 et 2017 et du Giro 2018. En fin de contrat avec l'équipe britannique, il rejoindra la saison prochaine la formation Israel Startup Nation.

"C'était une journée émouvante, ma dernière journée avec l'équipe après 11 ans ensemble", a-t-il encore déclaré, lui qui était encore inconnu du grand public lorsqu'il avait signé avec Sky en 2010.

Interrogé sur son plus beau souvenir avec la formation britannique, Chris Froome a évoqué "(sa) première victoire sur un grand tour", la Vuelta 2011, qu'il a remportée sur tapis vert après le déclassement de l'Espagnol Juan José Cobo. "C'est la première fois que j'arrivais à ce niveau, et j'ai reçu le trophée ce matin", a-t-il souligné.

Mais le coureur de 35 ans ne renonce pas, avec ce départ, à jouer les premiers rôles: "Ce qui m'intéresse, c'est ma progression depuis 2011, ça ouvre des perspectives", a-t-il dit. Chris Froome n'est pas parvenu à revenir au très haut niveau depuis sa grave blessure lors du Critérium du Dauphiné en juin 2019, mais il a pris plusieurs relais dans les cols du Tour d'Espagne ces trois dernières semaines pour aider son leader, l'Equatorien Richard Carapaz, qui a échoué à la 2e place du général à 24 secondes du vainqueur final, le Slovène Primoz Roglic. "Richard est heureux parce qu'il a tout donné, il a tout tenté", a assuré Chris Froome.

AFP