Esteban Chaves (Orica GreenEDGE)
Esteban Caves (Orica GreenEDGE) | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI media

Chaves au sommet, les leaders en retrait

Publié le , modifié le

Esteban Chaves (Orica GreenEDGE) a remporté la deuxième étape de la Vuelta disputée entre Alhaurin de la Torre et Caminito del Rey (158,7 kilomètres). Le Colombien s'empare du même coup du maillot rouge de leader. Chaves a été le plus fort sur les pentes raides du final et a vincu au sprint un surprenant Tom Dumoulin (Giant-Alpecin). Un temps à la lutte pour la victoire d'étape, Nairo Quintana a dû laisser les échappés partir et se contente de trois secondes prises sur Froome et Valverde. Nibali a été mis hors course après s'être aidé de sa voiture pour remonter.

Les organisateurs de la Vuelta s'étaient sans doute imaginés une explication entre leaders dès la deuxième étape avec une arrivée très difficile à Caminito del Rey. Pari perdu. Vincenzo Nibali, à terre à 30 kilomètres dans une chute qui a aussi emmené Nacer Bouhanni au sol, n'étaient même pas en capacité de jouer sa chance. A plus d'une minute au sommet, l'Italien est rentré chez lui ce soir. Mis hors course par le jury des commissaires après s'être accroché à sa voiture sur une très longue distance pour tenter de revenir.

Chris Froome, Alejandro Valverde et Fabio Aru sont eux restés bien en retrait. Le seul Nairo Quintana a paru dans un premier temps mieux, avant de rentrer dans le rang. Le deuxième du dernier Tour de France accompagnait Chaves, Dumoulin et Roche avant d'être lâché par le trio et d'être rejoint sur la ligne par Joaquim Rodriguez. Les deux hommes prennent trois secondes à Froome et Valverde. Ceux qui ont brillé sur le dernier Tour de France sont bien en peine en ce tout début de Vuelta.

Esteban Chaves, un autre colombien encore au meilleur niveau, remporte la plus belle victoire de sa carrière. Le coureur de la formation Orica-GreenEDGE n'est pas un inconnu puisqu'il avait triomphé sur le Tour de l'Avenir en 2011. Depuis Chaves ne cesse de progresser. Il est désormais le maillot rouge du Tour d'Espagne et compte cinq secondes sur Tom Dumoulin, son plus proche poursuivant.