Rohann Dennis
Le coureur de la BMC Rohann Dennis | DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL / DPPI MEDIA

Vuelta 2018 : Rohann Dennis remporte le contre-la-montre inaugural

Publié le , modifié le

Rohann Dennis a remporté ce samedi la première étape du Tour d'Espagne en s'imposant au terme du contre-la-montre à Malaga. L'Australien, déjà vainqueur du chrono sur le Giro et maillot rouge à l'issue du premier jour l'an passé, a donc récidivé cette année en devançant le Polonais Michal Kwiatkowski (+6") et le Belge Victor Campenaerts (+7). Côté français, Tony Gallopin (AG2R) signe le meilleur chrono et termine avec le 34e temps (+30"), tandis que Thibaut Pinot (FDJ) se classe 64e avec 40 secondes de retard. 

Rohann Dennis était l’un des principaux favoris du jour et il l'a assumé ! Dans les rues de Malaga, le Champion d'Australie de la spécialité s'est offert le contre-la-montre de 8 kilomètres qui ouvrait la 73 édition du Tour d'Italie en 9 minutes et 39 secondes, devançant le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), deuxième à 6 secondes, et le Belge Victor Campenaerts (Lotto-Soudal). Le voilà déjà en rouge. 

A Malaga, ce parcours pour spécialistes, laissant la part belle à la puissance, a relégué la plupart des favoris pour le classement général à plus de 20 secondes. L'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), seizième et premier des ténors, a concédé 24 secondes, le Britannique Simon Yates 29 secondes, le Colombien Nairo Quintana 30 secondes, le Français Thibaut Pinot et l'Italien Vincenzo Nibali 40 secondes. "C'est un effort très spécial, j'ai donné ce que j'avais aujourd'hui, je suis plutôt satisfait", a réagi Pinot. "Je suis motivé cette année pour faire une Vuelta à la hauteur de mes ambitions et j'espère surtout arriver en forme la deuxième partie de la Vuelta."

La mauvaise opération du jour est pour un autre Australien de BMC : Richie Porte, affaibli par des problèmes gastriques, a signé seulement le 97e temps à 51 secondes de son compatriote Dennis, ce qui complique ses ambitions pour la victoire finale. Cette première hiérarchie est néanmoins fragile: pour la 2e étape dimanche, la route de la Vuelta s'élève déjà au départ de Marbella avec 163,5 km très vallonnés et une arrivée en côte à Caminito del Rey (3e catégorie), qui devrait rebattre les équilibres dessinés samedi.

Alexis Ibohn AlexisIbohn