Cyclisme : Pauline Ferrand-Prévot sera réopérée vendredi

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Pauline Ferrand-Prévot

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Opérée en janvier 2019 de la jambe gauche, Pauline Ferrand-Prévot a annoncé sur ses réseaux sociaux souffrir d'une récidive de sa blessure. Une lésion qui, si elle s'avère moins sévère que la première selon les mots de la Française, inquiète à moins de 200 jours du début des Jeux Olympiques de Tokyo, objectif annoncé de "PFP".

Nouveau coup dur pour Pauline Ferrand-Prévot. La championne du monde de VTT a déclaré forfait mardi pour les championnats de France de cyclo-cross, programmés dimanche, et a annoncé sur ses réseaux sociaux devoir subir une nouvelle intervention chirurgicale vendredi prochain.

"Depuis 15 jours, j'ai ressenti des symptômes anormaux dans le membre inferieur gauche en cyclo-cross", a expliqué la Champenoise, revenue l'an passé à très haut niveau après avoir été opérée, le 23 janvier, d'une endofibrose iliaque à la jambe gauche à la Pitié-Salpêtrière, à Paris. "Après sollicitation de mes médecins, des investigations ont pu être mises en place très rapidement. Le diagnostic de récidive d'endofibrose iliaque a été confirmé hier (même côté, au-dessus de mon ancienne opération)", a précisé la Française. "Cette lésion, bien que moins sévère que l'ancienne, nécessite une intervention chirurgicale. Je serai donc opérée vendredi", a conclu Pauline Ferrand-Prévot qui a fait de la course VTT des JO de Tokyo, l'été prochain, son grand objectif.
 

Forfait pour le championnat de France de cyclo-cross, à Flamanville (Manche), où elle visait un quatrième titre national dans cette discipline avant de concourir aux Mondiaux début février, "PFP" doit revoir complètement son programme. Elle avait prévu de commencer le VTT en compétiton dès février afin de marquer des points pour améliorer sa position sur la grille de départ.

Double championne du monde de VTT cross-country (2015 et 2019), titrée également sur la route (2014) et en cyclo-cross (2015) au niveau mondial, la Française qui est âgée de 27 ans court toujours après l'or olympique. Mais, à la différence des Jeux de Londres 2012 et de Rio 2016, quand elle avait doublé route et VTT, elle a décidé de se concentrer sur la seconde discipline à Tokyo.

A l'automne, elle affichait encore un optimisme rayonnant, alors qu'elle pensait être débarrassée du problème qui la contrariait depuis 2016 : "Je ne ressens plus aucune douleur, je m'entraîne comme je veux et je revis." Mais, depuis son retour d'Afrique du Sud où elle était partie s'entraîner au soleil, le ciel s'était couvert pour sa reprise en cyclo-cross. Jusqu'à sa quatrième place, samedi, à Troyes, qu'elle avait ainsi commentée : "Je ne m'en sors plus trop depuis dix jours."
 

AFP

VTT