Voeckler "déçu"

Publié le , modifié le

Ambitieux avant les championnat du monde sur route à Valkenburg, le Français Thomas Voeckler ne se satisfait pas de sa septième place malgré une course aux avants postes.

Thomas Voeckler (FRA), 7e: "Je suis déçu mais je n'ai pas de regrets. L'équipe a été à la hauteur, j'ai reçu un dévouement total. La course ? J'aurais aimé que ça bagarre davantage. On a fait notre possible pour durcir la course mais, devant (dans l'échappée), il n'y avait que les Espagnols à rouler vraiment. Je suis arrivé au pied du Cauberg sans avoir fait d'efforts en trop. Là, c'est le Gilbert 2011 qui a attaqué. Ma seule chance, c'était de partir après, aux 1500 mètres. C'était un petite chance mais, quand j'ai vu comment ça tournait, je me suis rabattu sur une place d'honneur. J'aurais pu faire mieux si j'étais sprinteur..."

"On a été acteur" dixit Jalabert

Laurent Jalabert (sélectionneur de l'équipe de France): "Même si ça peut paraître prétentieux, on voulait une course dure. On a été acteur. On a donné une belle image de l'équipe de France. Thomas (Voeckler) a été à la hauteur de sa réputation et de l'enjeu. C'est un peu dommage qu'il se retrouve seul dans le final mais on a perdu trois garçons (Delage, Gallopin, Vichot) dans la chute collective. L'essentiel était de le mettre dans les dispositions pour qu'il joue sa carte. Ils ne sont pas cinquante en France, après une course dure, à pouvoir tenir ce statut. Le choix du leader était le bon choix. L'équipe a été soudée, elle a respecté les consignes. Il y a eu une vraie équipe."

AFP