Elia Viviani encore au rendez-vous du Tour de Pékin
L'Italien Elia Viviani | DOUG PENSINGER / GETTY IMAGES

Viviani prend son envol

Publié le , modifié le

Elia Viviani a pris les commandes du Tour de Pékin en remportant au sprint la première étape, mardi autour du Nid d'Oiseau olympique. L'Italien de Liquigas compte quatre secondes d'avance sur le Britannique Andrew Fenn (Omega Pharma) et Matthieu Ladagnous (FDJ).

Plus qu'une et ce sera la quille pour bon nombre de coureurs toujours engagés sur les routes du WorldTour. Le Tour de Pékin clôt la saison du calendrier mondial. Mardi, c'est une jeune pousse italienne qui a confirmé tout le bien qu'on pense d'elle. Déjà vainqueur d'une étape l'an dernier dans la capitale, Elia Viviani a récidivé, mardi lors de la première étape.

Avec 12 tours de circuit autour du fameux Nid d'Aigle au programme, l'arrivée se devait d'être massive. Et le finish a été à la hauteur des espérances. Aux pieds du stade olympique, l'Italien de Liquigas a surgi de sa cachette au dernier moment pour damer le pion de la concurrence. Seul sur la gauche de la route, le coureur de 23 ans est passé en force pour devancer sur la ligne le Britannique Andrew Fenn (Omega Pharma) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky).

Parti de la place Tien An Men, le peloton a tout d'abord laissé filer une échappée de cinq hommes parmi lesquels se trouvait Mathieu Ladagnous (FDJ). Mais leur écart n'a jamais été suffisant pour éviter un retour massif (deux minutes maximum). Le Français a néanmoins réussi à glaner quelques secondes de bonification qui lui permettent d'occuper la troisième place du général à l'issue de l'étape.

Le moment venu, Orica et Liquigas ont haussé le ton pour reprendre les fuyards et régler les affaires courantes pour leur champion. Et à ce jeu-là, les Italiens ont eu le dernier mot. Le seul à ne pas avoir vraiment été de la fête est Alessandro Petacchi, totalement débordé dans l'emballage final. Le coureur de la Lampre doit se contenter d'une 9e place sur la ligne, loin derrière son jeune compatriote qui signe là son sixième succès de l'année.

1. Elia Viviani (ITA/LIQ), les 117 km en 2 h 37:39.
2. Andrew Fenn (GBR/OPQ) m.t.
3. Edvald Boasson Hagen (NOR/SKY) m.t.
4. Kenny Van Hummel (NED/VAC) m.t.
5. Gregory Henderson (NZL/LTB) m.t.
6. Theo Bos (NED/RAB) m.t.
7. Enrique Sanz (ESP/MOV) m.t.
8. Aidis Kruopis (LTU/OGE) m.t.
9. Alessandro Petacchi (ITA/LAM) m.t.
10. Klaas Lodewyck (BEL/BMC) m.t.
...
15. Heinrich Haussler (AUS/GRM) m.t.
17. Rui Costa (POR/MOV) m.t.
31. Tony Martin (GER/OPQ) m.t.
55. Samuel Sanchez (ESP/EUS) m.t.
56. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) m.t.
115. Taylor Phinney (USA/BMC) 09.
128. Andy Schleck (LUX/RSH) 21.

1. Elia Viviani (ITA/LIQ), les 117 km en 2 h 37:39.
2. Andrew Fenn (GBR/OPQ) à 04.
3. Matthieu Ladagnous (FRA/FDJ) 04.
4. Edvald Boasson Hagen (NOR/SKY) 06.
5. Kenny Van Hummel (NED/VAC) 10.
6. Gregory Henderson (NZL/LTB) 10.
7. Theo Bos (NED/RAB) 10.
8. Enrique Sanz (ESP/MOV) 10.
9. Aidis Kruopis (LTU/OGE) 10.
10. Alessandro Petacchi (ITA/LAM) 10.
...
16. Heinrich Haussler (AUS/GRM) 10.
18. Rui Costa (POR/MOV) 10.
32. Tony Martin (GER/OPQ) 10.
55. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 10.
56. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) 10.
116. Taylor Phinney (USA/BMC) 19.
128. Andy Schleck (LUX/RSH) 31.