Alexandre Vinokourov
Alexandre Vinokourov portera les couleurs d'Astana pour la saison 2012. | AFP - PASCAL PAVANI

"Vino" court toujours

Publié le , modifié le

Victime d'une grave chute pendant le Tour de France 2011, Alexandre Vinokourov pensait qu'à 38 ans sa carrière allait s'arrêter là. Mais le leader d'Astana, rapidement rétabli, a finalement décidé de rempiler pour une saison supplémentaire au sein de la formation kazakhe. Une décision prise pour la passion du sport mais aussi pour sauver la mise d'une équipe au sein de laquelle il évolue depuis maintenant 6 ans.

Objectif Lombardie

A ceux qui pensaient ne jamais revoir Alexandre Vinokourov sur un vélo, rassurez-vous. Le coureur kazakh a en effet confirmé ce jeudi, lors d'une conférence de presse, que sa carrière n'était pas terminée et que 2012 se ferait pour lui, et ce pour la 7e année consécutive, sous les couleurs d'Astana. Quand on revoit les images de sa chute, en juillet dernier, dans la descente du Pas de Peyrol, on se dit que cette nouvelle tient quelque peu du miracle. Incapable de se relever au fond du ravin dans lequel il était tombé, "Vino" avait été évacué sur une civière, dans un sale état. Il avait ensuite subi une intervention chirurgicale complexe afin de réparer la tête de son fémur droit. Sa convalescence était alors annoncée comme longue et difficile.

Mais Vinokourov est du genre costaud et résistant. Et voilà qu'à peine trois mois plus tard, il annonce qu'il ira jusqu'au bout de son contrat qui porte jusqu'à fin 2012. Et qu'il reviendra à la compétition dès octobre prochain, à l'occasion du Tour de Lombardie (15 octobre). Si l'amour pour son sport a, à coup sûr, motivé sa décision, Vinokourov a également fait ce choix pour aider son équipe. "Si je souhaite continuer, c'est aussi pour le Team Astana, a-t-il expliqué. Ces deux dernières années, j'ai accompli de beaux résultats et je veux en faire profiter mon équipe". Et d'ajouter : "Je ne peux pas quitter l'équipe comme ça et je me dois de rester aussi pour mon pays."

Ce sera en effet une dernière occasion pour lui de rapporter des points UCI à Astana, et à la Fédération du Kazakhstan en prévision des sélections pour les prochains Jeux Olympiques. Il va ainsi permettre à sa formation de jouir des points glanés en 2011 mais surtout en 2010, année de sa victoire sur Liège-Bastogne-Liège, mais aussi d’une étape du Tour de France. Après les JO, "Vino" devrait ensuite raccrocher - à mois que ... - mais restera très certainement dans le giron d'Astana dont il pourrait devenir un des dirigeants.

Isabelle Trancoën