Michael Matthews
Michael Matthews | AFP - ANDER GILLENEA

Victoire de Michael Matthews au Grand Prix de Montréal

Publié le , modifié le

L'Australien Michael Matthews (Sunweb) a remporté le Grand Prix cycliste de Montréal, épreuve du World Tour, en devançant dimanche au sommet du Mont Royal l'Italien Sonny Colbrelli et le Belge Greg Greg Van Avermaet.

Le Grand Prix du Québec, l'autre épreuve canadienne du World Tour, était déjà revenue à Matthews, vendredi à Québec. La course, décousue et disputée sous le soleil, s'est dénouée dans le dernier des 16 tours circuits, après une série d'attaques stériles (notamment de coureurs locaux). "C'est forcément une sensation très particulière de signer ce doublé, a déclaré le vainqueur. c'était un sprint en côte, face au vent, et face à de sacrés concurrents". "Ces deux victoires, c'est énorme pour moi. Je ne m'étais jamais imposé lors d'une course d'un jour du World Tour, le plus haut niveau. Je ne peux pas vous décrire mon bonheur". Matthews avait connu un début de saison difficile et notamment un abandon dès la 6e étape du Tour de France, malade.

Matthews très ému

Sonny Colbrelli, 2e, pestait lui d'avoir lancé son sprint trop tôt "alors que l'équipe avait fait un boulot incroyable pour lui permettre de gagner". Sur le podium, on a vu Matthews ému avec bouquet de fleurs et bouteille de sirop d'érable dans les mains. "Ces victoires-là sont pour mes deux filles, qui sont à la maison en Australie, ma femme et notre bébé né en janvier. Sans ma femme, je ne serais pas ici à vous parler ", a poursuivi le héros du jour. "J'ai connu une première moitié de saison très tumultueuse et malgré les blessures, la maladie et les défaites, elle n'a pas arrêté de m'encourager et a toujours été là pour moi. D'avoir quelqu'un comme elle à mes côtés en dépit de tout ce que la vie peut m'envoyer, c'est incroyable."

Quant au Belge Greg Van Avermaet, champion olympique en titre mais jamais récompensé à Montréal, il ne pouvait laisser échapper sa déception. "C'est sûr que ça devient frustrant. L'an dernier, j'ai battu Michael, mais pas Peter (Sagan) et là, cette année, c'est Michael qui me bat. Je ne suis pas content, non. Il semble toujours y avoir quelqu'un de plus rapide que moi à la ligne d'arrivée ici à Montréal", a-t-il déploré.

Le classement

    1. Michael Matthews (AUS/Sunweb), les 195 km en 5 h 19:27.
    (moyenne: 36,66 km/h)
    2. Sonny Colbrelli (ITA) m.t.
    3. Greg Van Avermaet (BEL) m.t.
    4. Oliver Naesen (BEL) m.t.
    5. Timo Roosen (NED) m.t.
    6. Rui Costa (POR) m.t.
    7. Diego Ulissi (ITA) m.t.
    8. Michael Valgren (DEN) m.t.
    9. Patrick  Konrad (AUT) m.t.
    10. Edvdald Boasson Hagen (NOR) m.t. 
 

AFP