Tour de France peloton prétexte
Le peloton | JEFF PACHOUD / AFP

Vers un changement de braquet sur les grands tours ?

Publié le , modifié le

L'Association internationale des organisateurs de courses cyclistes (AIOCC) a adopté à l'unanimité, vendredi, lors de son assemblée générale, une motion demandant de réduire la participation par équipes de 9 à 8 coureurs sur les Grands Tours, et de 8 à 7 coureurs sur les autres principales courses. L'objectif de cette demande est d'optimiser la sécurité sur les routes, pour les spectateurs et pour les coureurs. Cette décision de l'AIOCC fait suite aux nombreuses chutes qui ont marqué la saison 2015.

La volonté d'une réduction du nombre de coureurs par équipe sur les grands tours n'est toutefois pas nouvelle. En 2012, cette possibilité avait déjà été examinée par l'UCI mais les motivations n'étaient alors pas tout à fait les mêmes. Il était question de briser la monotonie du scénario du Tour de France, où une équipe peut contrôler à elle seule la course, dans la plaine ou en montagne. "Dans l'absolu, on ne se plaindrait pas d'avoir un coureur de moins dans chaque équipe, d'abord pour une question de sécurité, ensuite pour que la course soit un peu moins cadenassée", expliquait Christian Prudhomme, directeur du Tour, en octobre 2012.

Si la demande de l'Association internationale des organisateurs de courses cyclistes formulée vendredi était mise en place, le peloton du Tour de France passerait alors de 198 à 176 coureurs. 

Isabelle Trancoën