Tejay Van Garderen
Tejay Van Garderen (BMC) | HARRY HOW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Van Garderen triomphe en Californie

Publié le , modifié le

L'espoir du cyclisme américain Tejay Van Garderen (BMC) a remporté la première course à étapes de sa carrière en s'adjugeant dimanche la 8e édition du Tour de Californie cycliste.

La 8e et dernière étape de l'épreuve a été gagnée au sprint à Santa Rosa,  au nord de San Francisco, par l'inévitable Peter Sagan (Cannondale), qui a  décidément fait du Tour de Californie son terrain de chasse favori. Le Slovaque de 23 ans, dont c'est déjà la dixième victoire cette saison, a  remporté dix étapes depuis ses débuts lors de l'édition 2010 (1 en 2010, 2 en  2011, 5 en 2012, 2 en 2013), décrochant quatre maillots verts consécutifs. 

Son duel avec le Britannique Marc Cavendish (4 victoires d'étapes dans le  Tour d'Italie actuellement en cours) cet été sur les routes du Tour de France  s'annonce prometteur. Van Garderen, 24 ans et 5e du Tour de France l'été dernier (maillot blanc  de meilleur jeune), s'est de son propre aveu "libéré d'un poids" en remportant  sa course à étapes, qui confirme sa bonne forme de début de saison (4e place à  Paris-Nice et 3e place au Critérium international). 

L'Américain, de descendance néerlandaise, avait pris le maillot jaune à  l'issue de la 5e étape jeudi puis avait remporté le contre-la-montre individuel  vendredi et terminé 3e de l'étape-reine de l'épreuve, samedi au sommet de Mount  Diablo (hors catégorie), en contrôlant facilement ses adversaires. "Il était temps, c'est un gros soulagement de gagner enfin une course à  étapes, a expliqué Van Garderen, après être monté sur le podium avec sa fille  Rylan, âgée de quelques semaines. J'espère que ce succès en appelle d'autres." "Peut-être que le fait d'être devenu papa a fait une différence, a-t-il  ajouté. Je suis plus relâché et un peu plus mûr. Il fallait être patient." 

"Pas trop de deux au Tour de France" 


Van Garderen a devancé sur le podium l'Australien Michael Rogers (Saxo),  vainqueur en 2010 et relégué à près de 2 minutes, et le Colombien Janier  Acevedo (Jamis), qui a terminé à plus de trois minutes. A 24 ans, il incarne avec Taylor Phinney la nouvelle vague du cyclisme US,  chargée de faire oublier la génération des Floyd Landis, George Hincapie,  Christian Vande Velde, Levi Leipheimer, David Zabriskie et autres, dont les  carrières ont été teintées par le dopage et leur association à Lance Armstrong. 

Van Garderen va désormais se servir du Tour de Suisse comme de préparation  finale en vue du Tour de France, où il sera co-leader de l'équipe BMC avec  l'Australien Cadel Evans, vainqueur de la Grande Boucle en 2011. "Cadel marche très bien au Tour d'Italie en ce moment (2e au général,  ndlr), c'est bien de faire briller l'équipe sur deux continents, a indiqué  +TVG+. On ne sera pas trop de deux sur le Tour de France, on aura besoin de  tous les chevaux-vapeur possibles pour essayer de rivaliser avec des équipes  comme Sky."

Le Luxembourgeois Andy Schleck (RadioShack), vainqueur du Tour de France  2010 et qui cherche à revenir au premier plan après une difficile saison 2012,  ne s'est que très peu montré en Californie et a fini 25e à 20 minutes.

AFP