Le sacre d'Arnaud Démare aux Mondiaux de Copenhague
Le sacre d'Arnaud Démare aux Mondiaux de Copenhague | AFP - JONATHAN NACKSTRAND

Un bilan tricolore encourageant

Publié le , modifié le

Un doublé chez les espoirs (Arnaud Démare et Adrien Petit), une victoire chez les juniors (Pierre-Henri Lecuisinier) et une belle 6e place pour Romain Feillu dans l'épreuve reine, le bilan de l'équipe de France à l'issue des Mondiaux de cyclisme sur route à Copenhague est plutôt positif. Le staff n'a d'ailleurs pas caché sa satisfaction, à l'image du sélectionneur Laurent Jalabert ou encore d'Isabelle Gautheron, la DTN.

PALMARES
Messieurs:
Course élite: Mark Cavendish (GBR)
Contre-la-montre élite: Tony Martin (GER)
Course espoirs : Arnaud Démare (FRA)
Contre-la-montre espoirs : Luke Durbridge (AUS)
Course juniors: Pierre-Henri Lecuisinier (FRA)
Contre-la-montre juniors: Mads Wurtz (DEN)
Dames:
Course en ligne: Giorgia Bronzini (ITA)
Contre-la-montre: Judith Arndt (GER)
Course juniors: Lucy Garner (GBR)
Contre-la-montre juniors: Jessica Allen (AUS)

Des jeunes prometteurs

Après les prestations de Thomas Voeckler, Pierre Roland ou encore Jérémie Roy lors du Tour de France, ou celle de David Moncoutié sur la Vuelta, ces Mondiaux sont une preuve supplémentaire de la bonne forme du cyclisme français. "Notre équipe a du talent et les coureurs français gagnent de nouveau", s'est réjouit la DTN Isabelle Gautheron à l'issue d'une semaine de compétition au Danemark qui a réuni le gratin du cyclisme mondial. L'équipe de France n'a en effet pas démérité avec pas moins deux victoires, dont un doublé. Chez les espoirs Arnaud Démare s’est offert le maillot arc-en-ciel de la course en ligne, devant son compatriote Adrien Petit, après une course rondement menée. Le lendemain, Pierre-Henri Lecuisinier, déjà champion d'Europe en titre, en a fait de même chez les juniors.

"Chez les jeunes, l'équipe de France a toujours réussi, ce n'est pas étonnant de nous retrouver là", a déclaré Lecuisinier. Son entraîneur Pierre-Yves Chatelon a pu légitimement exulter. Ces succès sont en effet la récompense des excellents résultats obtenus tout au long de la  saison. Pour preuve, la victoire de la France dans la coupe des Nations, l'équivalent de la coupe du monde dans cette catégorie d'âge. Tout comme chez les espoirs dirigés par Bernard Bourreau. "Nous sommes dans un cycle de succès avec les juniors, s'agissant d'un quatrième titre en dix ans, du troisième en quatre saisons, s'est félicité Isabelle Gautheron. Cela signifie que le système de formation auprès des clubs fonctionne, de même que la détection.

Parmi l'élite, si la victoire n'était pas au bout du chemin, la prestation des Tricolores a "satisfait" le sélectionneur français Laurent Jalabert. Les consignes étaient claires et ont été respectées. L'équipe de France avait pour mission de "faire une course de mouvement, garder une pièce  maîtresse pour le final et, si ça ne marchait pas, préparer le sprint pour Romain Feillu" au bout des 260 kilomètres du parcours. Et c'est exactement ce que les Bleus ont fait. Au final, une belle échappée d'Anthony Roux, une contre-attaque audacieuse de Thomas Voeckler et une encourageante 6e place pour Romain Feillu. "Le sprint a été un peu brouillé, il a été rendu difficile par les très nombreuses vagues. Mais c'est un bon résultat", a souligné Jalabert qui a également rappelé que le dernier titre français remonte à 1997 à Saint-Sebastien avec Laurent Brochard.

Isabelle Trancoën