Présentation AG2R-La Mondiale 2016
L'équipe AG2R-La Mondiale pour 2016 | Mathilde L'Azou

Vincent Lavenu promet une équipe AG2R-La Mondiale très ambitieuse en 2016

Publié le , modifié le

Le directeur général de la formation AG2R-La Mondiale a profité de la présentation officielle de l’équipe, cet après-midi au siège de l’entreprise boulevard Haussmann, pour réaffirmer les ambitions sportives élevées de ses coureurs cette saison. Romain Bardet, Jean-Christophe Péraud et leurs coéquipiers espèrent une année 2016 aussi fructueuse que la précédente. Les objectifs ? Remporter une course par étapes d’une semaine, jouer la gagne sur les Ardennaises, et briller sur le Tour de France, la vitrine du cyclisme pro.

Vincent Lavenu n’est jamais rassasié. "On doit faire aussi bien sinon encore mieux qu’en 2015", a lâché le patron de l’équipe AG2R-La Mondiale qui fête cette saison ses 20 ans de présence dans le peloton. La meilleure équipe française avec la FDJ visera de nouveau l’excellence après deux exercices couronnés de succès (24 au total) avec notamment les deux étapes du Tour remportés par Alexis Vuillermoz et Romain Bardet respectivement à Mûr-de-Bretagne et à Saint-Jean-de-Maurienne.

Cinq leaders dont Romain Bardet

"Le Tour de France a une dimension internationale, un impact énorme. C’est pour ça qu’on doit faire encore mieux que l’an dernier si possible", a-t-il poursuivi, volontaire. "C'est-à-dire viser des étapes et le classement par équipes".

Riche d’un effectif cosmopolite de 30 coureurs qui n’a pas beaucoup évolué –seules trois recrues dont l’expérimenté Cyril Gautier-, l’équipe « préférée des Français » selon le directeur général du groupe André Renaudin possède un bon patchwork de coureurs en devenir (Pierre Latour, Quentin Jaurégui, Alexis Gougeard), de capitaines de route (Christophe Riblon, Cyril Gautier, le Luxembourgeois Ben Gastauer) et de leaders visant haut : le Belge Jan Bakelants, l’Italien Domenico Pozzovivo, Romain Bardet, Alexis Vuillermoz et Jean-Christophe Péraud qui effectuera la dernière saison de sa carrière en disputant son premier Giro.

"On a un groupe solide, on doit être régulier", a souligné Vincent Lavenu qui a insisté sur les moments intenses vécus lors des 12 derniers mois. "L’état d’esprit est très bon. Les leaders ont assumé, les cadres se sont mis au service des leaders, et les jeunes se sont révélés. On peut espérer de grandes choses".