L'Allemand John Degenkolb  (Argos-Shimano)
L'Allemand John Degenkolb (Argos-Shimano) | JOSE JORDAN / AFP

Vattenfall Cyclassics - Degenkolb devant

Publié le , modifié le

John Degenkolb a remporté la Vattenfall Cyclassics dans un sprint magnifique qui l'a vu devancer sur la ligne son compatriote André Geipel et le Russe Alexander Kristoff. La vainqueur sortant, Arnaud Démare, mal placé n'a pas pu participer au sprint. Degenkolb est le premier vainqueur allemand à Hambourg depuis Erik Zabel en 2001.

Arnaud Démare n'a pas refait le coup. Lui qui avait remporté sa première grande victoire sur le circuit World Tour l'année dernière sur la Vattenfall Cyclassics a du regarder le duel Degenkolb-Greipel de loin aujourd'hui. Le sprinter de la FDJ.fr a perdu la roue de Mickaël Delage à 1 500 mètres de la ligne et à partir de ce moment-là, il a vu ses adversaires le dépasser un à un. Enfermé dans le paquet, il a été incapable de se frayer un chemin pour participer au sprint royal à Hambourg.

Car le plateau du jour avait de quoi ravir les spectateurs. Degenkolb, Greipel et Démare donc mais aussi Kristoff, Viviani, Hushovd ou Rojas. La journée avait débuté avec l'aventure de quatre courageux partis au cinquième kilomètre. Michael Schwarzmann (Team NetApp-Endura), Garikoitz Bravo (Euskaltel-Euskadi), Julian Kern (Ag2r-La Mondiale) et Jonas Aaen Jörgensen (Saxo-Tinkoff) ont compté jusqu'à huit minutes d'avance sur un peloton mené par les FDJ.fr et les Lotto-Belisol. Une fois ces quatre fuyards repris, la vraie bagarre peut commencer avec comme terrain de jeu le Waseberg. Le mont allemand est traditionnellement l'endroit où les puncheurs tentent de fausser compagnie au peloton. Si ça n'a pas marché aujourd'hui, un homme a fait le show: Nicki Terpstra.

Le coup de poker de Terpstra​

Le "roule-toujours" de l'équipe Oemage Pharma-Quick Step s'est détaché du groupe dans lequel il était à 17 kilomètres du but dans le dernier passage sur le Waseberg. Malgré un état de forme étincelant à l'évidence, le Néerlandais doit se rendre à l'évidence à 9 kilomètres du but non sans avoir cru un temps pouvoir éviter un sprint massif. Ce sprint massif c'est donc un Allemand qui l'a remporté. John Degenkolb succède ainsi au palmarès à Erik Zabel, dernier vainqueur allemand en 2001. André Geipel lui termine deuxième pour la seconde année consécutive. C'est son troisième podium en quatre ans sur la classique allemande.

Classement

1. John Degenkolb (GER/Argos), les 246 km en 5 h 45:16.
2. André Greipel (GER)                             m.t.
3. Alexander Kristoff (NOR)                    à     1.
4. Jose Joaquin Rojas (ESP)                        m.t.
5. Elia Viviani (ITA)                              m.t.
6. Boy Van Poppel (NED)                            m.t.
7. Nikolas Maes (BEL)                              m.t.
8. Thor Hushovd (NOR)                              m.t.
9. Matti Breschel (DAN)                            m.t.
10. Arnaud Démare (FRA)                             m.t.