Julian Alaphilippe 2019
Julian Alaphilippe | AFP

Tour du Pays-Basque : Alaphilippe de retour et un gros plateau de favoris

Publié le , modifié le

La 59e édition du Tour du Pays-basque est marquée par le retour à la compétition de Julian Alaphilippe, qui arrivera dans l’optique des classiques ardennaises, deux semaines après ses succès en terre italienne. Pour le classement général, nombreux sont ceux à pouvoir prétendre à la victoire finale, à commencer par Geraint Thomas et l’armada d’Astana.

Un  peu plus de quinze jours après son triomphe à Milan-San Remo, précédé d’un succès aux Strade Bianche, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) attaque la suite de sa saison en faisant son retour sur les routes du Pays-Basque. Une course où il a brillé l’an passé, en remportant la 1re et la 2e étape.

Cette année, il a l’occasion de lever les bras lors des trois étapes suivant le contre-la-montre individuel inaugural, sur des profils vallonnés marqués par des arrivées qui peuvent convenir à ses qualités de finisseurs. De quoi se mettre en bonne condition avant d’aborder les classiques ardennaises.

En revanche, les deux dernières journées sont favorables aux grimpeurs: la 5e étape vendredi comprend la traditionnelle arrivée au sommet du Mont Arrate, sur les hauteurs d'Eibar, et la 6e et dernière étape samedi prévoit un parcours court et nerveux autour de la ville basque, ponctué de six ascensions répertoriées.

Thomas contre Astana ? 

À ce jeu-là, le vainqueur devrait être un grimpeur sachant rouler, soit un profil proche de celui du Britannique Geraint Thomas (Sky), de retour à la compétition après avoir abandonné Tirreno-Adriatico le mois dernier pour cause de problèmes gastriques. D'autres figures du peloton peuvent aussi postuler, comme Michal Kwiatkowski (Sky), Adam Yates (Mitchelton-Scott), Dan Martin (UAE), Enric Mas (Deceuninck-Quick Step) ou Mikel Landa (Movistar).

Mais une équipe domine le plateau: Astana. La formation kazakhe a déjà dépassé les 20 victoires au fil d'un début de saison faste, et elle aligne une force de frappe impressionnante: Jakob Fuglsang, les frères Ion et Gorka Izagirre, Alexey Lutsenko, Luis Leon Sanchez... De quoi livrer une belle bataille sur les routes accidentées du Pays basque.

à voir aussi Julian Alaphilippe, le nouvel ogre Julian Alaphilippe, le nouvel ogre
France tv sport francetvsport

UCI World Tour