fortuneo vital concept sepulveda
L'équipe Fortuneo Vital Concept d'Eduardo Sepulveda lors de la première étape du Tour de San Luis 2016. | DE WAELE TIM / DPPI MEDIA

Tour de San Luis : Sepulveda montre les muscles

Publié le , modifié le

L'Argentin Eduardo Sepulveda s'est imposé sur la 4e étape du Tour de San Luis. Il se retrouve premier au classement général. Le Colombien Nairo Quintana, 8e de l'étape, a perdu une dizaine de secondes sur la tête de course (4e à 42').

L'Argentin Eduardo Sepulveda a remporté en costaud et en solitaire la 4e étape du Tour de San Luis, avec arrivée en altitude, 140 km entre San Luis/Terrazas del Portezuelo à Cerro El  Amago, et pris les commandes, le Colombien Nairo Quintana se trouvant en embuscade pour la victoire finale. Sepulveda (Fortuneo Vital Concept), qui a remplacé le Néerlandais Peter Koning (Drapac) en tête du classement général, a réussi son démarrage décisif  lors des 10 km de montée conduisant au Cerro El Amago. Il a franchi la ligne avec près d'une minute (54 sec) d'avance sur le Colombien Janier Acevedo et 1 min 31 sur le Costaricien Roman Villalobos, après  avoir escaladé une pente à 7,3% de moyenne (avec des pics à 11,5%).

Quintana à 42 secondes au général

Nairo Quintana, très attendu lors de cette première étape de montagne, a  terminé 8e, à 2 min 10 du vainqueur. S'il progresse à la 4e place au général, le deuxième du dernier Tour de France a vu son retard augmenter à 42 sec (contre 30 mercredi). Il pourrait bien profiter de l'étape de vendredi, qui  propose plusieurs cols, pour passer devant. Au classement général, c'est un autre Quintana, Dayer le frère cadet de Nairo, qui occupe la deuxième place à trois secondes de l'Argentin, Rodrigo Contraras, un autre Colombien, étant 3e à 38 sec.

Une dernière ascension décisive

Une groupe de neuf coureurs, où ne figurait aucun favori pour la victoire  finale, avait réussi une première échappée pour compter jusqu'à 2 min 45 sec  d'avance sur le peloton à 60 km de l'arrivée. Mais la décision finale s'est faite, comme prévu, sur les pentes du Cerro El Amago où Sepulveda s'est montré le plus costaud. La 5e étape, vendredi, ira de Renca à Juana Koslay sur 168 km avec  plusieurs petits cols, dont le dernier (968 m) est situé à une vingtaine de km  de l'arrivée.

AFP