Primoz Roglic
Primoz Roglic | AFP

Tour de Romandie : la voie royale pour Primoz Roglic

Publié le , modifié le

En pleine préparation pour le Giro, Primoz Roglic apparaît comme l'immense favori du Tour de Romandie 2019 dont le départ est donné mardi. Déjà sacré sur l'UAE Tour et Tirreno-Adriatico, le Slovène tentera de conserver son titre face à un plateau moins relevé que sur les dernières épreuves World Tour d'une semaine.

Autant aucune course d'une semaine ne semblait jouée d'avance cette saison, autant en Romandie un coureur est déjà attendu sur la plus haute marche du podium, en l'occurrence Primoz Roglic. Le leader de la Jumbo Visma revient sur les terres qui l'ont consacré l'an passé. Plus fort qu'Egan Bernal et Richie Porte en 2018, il n'aura a priori pas d'énorme opposition. Ironiquement, on aurait envie de dire que la plus grosse menace sur le classement général est son coéquipier Steven Kruijswijk

Qui pour tenir tête à Roglic ?

Face à lui se dresseront plusieurs outsiders (Zakarin, Buchmann, Sanchez, Gaudu, Woods, Martinez...) et un grand nom à la forme jusque-là défaillante : Geraint Thomas. Le vainqueur du dernier Tour de France avouait encore sur le Tour du Pays Basque (sur lequel il est tombé) avoir besoin de perdre encore un peu de poids. Il faut dire que le Gallois n'est pas brillant en 2019. Sa meilleure performance cette saison ? Une 9e place sur le chrono inaugural du Tour du Pays Basque, obtenue un mois après une correcte 12e position sur les Strade Bianche.

Ça ne pèse pas lourd face à l'imperturbable Roglic. Deux courses pour le 4e du Tour 2018 et deux victoires finales. Avant de soulever le trident de Tirreno-Adriatico, il avait été leader du début jusqu'à la fin sur le Tour des Emirats arabes unis. Dans la préparation d'un Giro très ambitieux, il ne devrait faire aucun cadeau à ses adversaires.

Le prologue et le contre-la-montre final (bien que très courts), lui offrent l'occasion de contrôler le Tour de Romandie. L'étape-reine aura lieu samedi, avec pas moins de cinq cols à franchir, 3643 mètres de dénivelé et une montée finale de 11.6 km vers la station de Torgon. Si des sprinteurs comme Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) ou Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) seront présents, ils n'auront pas pléthore d'occasions pour briller (étape 2 ?).

Les favoris pour le général :

★★★★ Roglic
★★★ Kruijswijk, G. Thomas
★★ Zakarin, Martinez, Woods (?), Buchmann
★ Grossschartner, L. L. Sanchez, Gaudu, G. Martin

à voir aussi Tour de France 2018 : Primoz Roglic, le vélo comme tremplin Tour de France 2018 : Primoz Roglic, le vélo comme tremplin

UCI World Tour