Jakob Fuglsang
La rédemption après la déception des Strade pour Fuglsang. | AFP

Tirreno-Adriatico : Jakob Fuglsang s'impose en solitaire sur la cinquième étape

Publié le , modifié le

Astana ne s'arrête plus. Après Alexey Lutsenko la veille, Jakob Fuglsang a levé les bras dimanche sur la cinquième étape de Tirreno-Adriatico. Le Danois a su s'extirper du groupe des favoris à 25 km de l'arrivée. Il devance Adam Yates (Mitchelton-Scott) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma), mais ne fait pas coup double, même s'il fait un beau rapproché au général. Le maillot bleu de leader reste sur les épaules du Britannique.

Lutsenko, Izagirre et maintenant Jakob Fuglsang. Astana a remporté trois étapes World Tour en deux jours, la dernière grâce au Danois sur la cinquième étape de Tirreno-Adriatico dimanche. Parti à 25 kilomètres de l'arrivée, il a rejoint puis lâché les échappés pour récupérer du temps précieux sur les favoris. Arrivé avec 40 secondes d'avance sur Adam Yates (Mitchelton-Scott), le leader de la course, il n'endosse pas pour autant son maillot. Il gagne cependant 16 places au général et trône désormais sur le podium de la course des deux mers. Yates conserve 35 secondes d'avance sur lui. 

Le Britannique n'a pas fait une mauvaise opération dimanche en prenant la deuxième place. Son principal adversaire pour la victoire finale est clairement Primoz Roglic. Le leader de la Jumbo-Visma avait sept secondes de retard sur lui avant cette cinquième étape, un écart bien trop faible pour survivre au contre-la-montre individuel, spécialité du Slovène. A Recanati, Yates a réussi à consolider son matelas avec 18 secondes d'avance en plus (bonifications comprises) sur Roglic, qui a coupé la ligne en troisième position.

Derrière, il y a eu beaucoup de perdants. Tom Dumoulin (Sunweb) a pris une minute dans la vue et accuse désormais un retard de 1'55 sur le leader. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est lui relégué à 2'34. De son côté, Greg van Avermaet (CCC) a probablement hypothéqué toutes ses chances de victoire. Le champion olympique belge est maintenant 19e avec plus de cinq minutes de retard.

C'est plutôt rassurant pour Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Venu sans trop de prétentions et de retour de maladie, le grimpeur français a signé une jolie 5e place sur l'étape. Même s'il termine à 1'53 de Fuglsang, cela lui permet de récupérer la 7e place au général.

UCI World Tour