Critérium du Dauphiné
Andrew Talansky en plein effort dans la dernière étape du Critérium du Dauphiné | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Talansky : "Une journée incroyable"

Publié le , modifié le

L'Américain Andrew Talansky a enlevé à 25 ans la plus grande victoire de sa carrière en s'emparant du maillot jaune du Dauphiné le dernier jour, dimanche à Courchevel, comme une promesse de futurs autres succès. Le natif de Miami représente la nouvelle vague américaine, qui veut inspirer confiance après l'ère Lance Armstrong synonyme de dopage à grande échelle.

- Vous attendiez-vous à gagner ce Dauphiné ?
"J'étais venu au Dauphiné pour préparer le Tour. J'ignorais que je pouvais rivaliser avec les meilleurs et même gagner. Mais tout s'est bien passé et je me suis amélioré au fil des jours. Ce matin, au départ, je ne m'attendais pas à gagner, c'est clair. L'opportunité s'est présentée, la course était sens dessus dessous, on en a profité avec Ryder Hesjedal. Dans la première ascension de la journée, on a vu que l'écart grandissait rapidement. Puis, dans la vallée, un coureur de Sky s'est relevé pour donner un coup de main à Froome. On a entendu aussi à l'oreillette que Contador et Froome se neutralisaient un peu, ça nous a encore plus motivé. Une journée incroyable ! J'ai été souvent deuxième, à Paris-Nice, au Tour de Romandie. Quand on gagne, l'émotion est toute autre !"
   
- Cette victoire modifie-t-elle vos objectifs pour le Tour de France ?
"Elle ne change rien pour le Tour. Le Dauphiné est différent du Tour, Contador par exemple ne l'a jamais gagné. Mon but au Tour est de faire mieux que l'an dernier (10e). Si tout se passe bien, ce peut être le top 10, voire le top 5. Je pars demain (lundi) reconnaître le contre-la-montre du Tour. Ensuite, je rentrerai à Gerone (Espagne) auprès de ma femme et je me préparerai pour le Tour."
   
- Que signifie être un jeune talent américain après l'affaire Armstrong ?
"C'est une période très excitante. Il y a eu Armstrong, Landis... Le cyclisme a beaucoup encaissé (de coups) et les supporters cherchent à croire. Avec des gens comme Taylor Phinney, Tejay Van Garderen, moi, les gens peuvent croire en ce sport. Une équipe comme la mienne, Garmin, fait beaucoup contre le dopage."

francetv sport @francetvsport

UCI World Tour