Strade Bianche : Benoot plus fort que Bardet et Van Aert

Strade Bianche : Benoot plus fort que Bardet et Van Aert

Publié le , modifié le

Dans la boue et la terre, Tiesj Benoot s'est imposé sur les Strade Bianche, en Italie. Il devance Romain Bardet et Wout van Aert, en tête jusqu'à 10 kilomètres de l'arrivée. Peter Sagan est 8e.

Pluie, terre, boue : Mark Cavendish, qui avait reconnu le tracé de ces Strade Bianche pour au final ne pas s'y aligner, avait prévenu les coureurs de sa difficulté. Sur des routes tantôt détrempées, tantôt sinueuses et couvertes de boue, c'est Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) qui est sorti vainqueur de l'édition 2018 des Strade Bianche, classée en World Tour depuis 2017. Il devance Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et et Wout Van Aert (Verandas Willems-Crelan); qui ont explosé sur l'attaque décisive du Belge à 10 kilomètres de l'arrivée.

Longtemps seuls en tête, Bardet et Van Aert  conservaient une petite minute d'avance sur un groupe de poursuivants qui comptait notamment Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Incapables de revenir sur les hommes de tête, le groupe s'est disloqué. 

A quinze kilomètres de l'arrivée, Tiesj Benoot, sorti du groupe, effectue la jonction avec les deux hommes de tête. Le visage couvert de boue et la langue tirée, le jeune Belge (23 ans), 5e du Tour des Flandres en 2015, place une puissante attaque qui laisse Bardet et Van Aert sur place. C'est sa première victoire de saison, lui qui avait terminé 6e au Tour de San Juan fin janvier. Il avait terminé deux fois 8e des Strade Bianche en 2016 et 2017.

Van der Breggen sacrée chez les femmes

Chez les femmes, c'est Anna Van der Breggen, numéro une mondiale en 2017, qui a remporté la course, après avoir attaqué à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée. Elle a devancé  la Polonaise Katarzyna Niewiadoma (+49'),  et la tenante du titre, l'Italienne Elisa Longo Borghini (+59').

Le classement : 

1. Tiesj Benoot (Lotto-Soudal)
2. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) 
3. Wout Van Aert (Verandas Willems-Crelan)
4. Alejandro Valverde (Movistar)
5. Giovanni Visconti (Bahrain-Merida)
6. Robert Power (Mitchelton-Scott)
7. Zdenek Stybar (Quick-Step Floors)
8. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)
9. Pieter Serry (Quick-Step Floors)
10. Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe)

Théo Gicquel @@theoogicquel

UCI World Tour