Peter Sagan
Peter Sagan | CHRIS GRAYTHEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Sagan s'impose au GP de Montréal

Publié le , modifié le

Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) a remporté en solitaire dimanche le Grand Prix cycliste de Montréal, en devançant l'Italien Simone Ponzi (Astani) et le Canadien Ryder Hesjadal (Garmin) au terme des 205,7 km de course.

Il s'agit de la 22e victoire du Slovaque cette saison. Grand favori du Grand Prix de Québec vendredi qu'il avait terminé à la 10e  place, il s'est échappé à 5 km de l'arrivée pour succéder au palmarès au  Norvégien Lars Petter Nordhaug. Le Grand Prix de Montréal était la dernière course du World Tour (circuit  mondial) avant la course en ligne des Championnats du monde qui se disputera le  29 septembre à Florence (Italie). "J'étais venu au Québec avec de gros objectifs, je suis très heureux  d'avoir gagné", s'est félicité le coureur de 23 ans, 2e sur le même parcours en  2010 et 10e vendredi sur le Grand Prix de Québec. "J'étais bien à Québec mais j'ai peut-être gâché ma course en attaquant  trop fort, trop tôt. Aujourd'hui (dimanche), j'ai couru sans stress. Toutes les  équipes voulaient durcir la course mais dans le dernier tour, je me sentais  bien, je me suis dit +je peux y aller+", a-t-il expliqué.

Le Slovaque s'est échappé à 5 km de l'arrivée, dans la côte de la  Polytechnique, suivant un contre mené par Ryder Hesjedal après une attaque  tranchante du Néerlandais Robert Gesink (Belkin). "J'ai vu Ryder et je me suis  dit: +Si je le suis, on peut finir à deux, mais...+ "Mais j'ai un peu ralenti",  a complété en souriant Hesjedal. Seul en tête, le Slovaque a ensuite bien résisté à la chasse du peloton.  "Et c'est génial de finir seul !", a rigolé le coureur, plus habitué à  remporter des sprints. "Dans deux semaines, c'est les Championnats du monde, je veux bien figurer  là-bas. Mais les Mondiaux, c'est une course particulière, on verra bien",  a-t-il lancé. Le Canadien Hesjedal a, lui, indiqué qu'il arrêtait sa saison "sur cette  bonne note" et ne courrait pas les Championnats du monde parce qu'il est  "fatigué". Le champion de France Arthur Vichot, très présent en tête de course deux  jours après sa deuxième place à Québec, a terminé 11e. Romain Bardet (AG2R) a  bouclé le parcours en 16e position.

AFP