Christophe Riblon
Christophe Riblon | Marcel Sanel

Riblon remet ça au Tour de Pologne

Publié le , modifié le

Le Français Christophe Riblon (AG2R La Mondiale) a remporté la deuxième étape du 70e Tour de Pologne courue sur 206,5 kilomètres de Marilleva Val di Sole à Passo Pordoi Val di Fassa, en Italie. Pour la première fois de son histoire, le Tour de Pologne, une épreuve figurant au calendrier mondial (WorldTour), a délocalisé en effet ses deux premières étapes dans les Dolomites. Les cinq suivantes se dérouleront en Pologne dont le contre-la-montre final à Cracovie. Au classement général, désormais dominé par Rafal Majka (Saxo-Tinkoff), le Français remonte à la troisième place.

L'Alpe d'Huez et maintenant le Passo Podroi. En deux semaines, Christophe Riblon s'est offert deux des plus beaux sommets européens. Avec 5 000m de dénivelé positif, cette deuxième journée en Italie avait de quoi effrayer les coureurs. Pas Christophe Riblon, qui, sur sa forme étincelante de la troisième semaine du Tour s'est adjugé une nouvelle victoire de prestige, la deuxième en deux jours pour un Français sur une épreuve World Tour après le succès hier de Tony Gallopin sur la Clasica San Sebastian.

15 hommes en tête dont Riblon

Le début de l'étape est nerveux et l'échapée du jour tarde à se dégager. Après vingt kilomètres, on retrouve quinze hommes en tête, parmi eux Vincenzo Nibali, grand perdant hier et qui a abandonné tout espoir de victoire finale mais aussi Pauwels, Stybar (Omega Pharma-Quick Step), Pate (Team Sky), Pires (Saxo-Tinkoff), Paterski (Cannondale), Rohregger (Radioshack), Preidler Argos-Shimano), Madrazo (Movistar), Maczynski et Lindeman (Vacansoleil), Casar et Courteille (FDJ;fr), Huzarski (Team Net-App) et donc Riblon (AG2R). Avec 5'30 d'avance à la mi-course, ce groupe de costaud n'a pas course gagnée mais l'espoir est permis.

Vincenzo Nibali a des foumis dans les jambes. Accompagné de Rohregger, Nibali se détache dans la descente du Passo Pampeago avec Riblon et Stybar notamment à ses trousses. Le peloton réduit l'écart mais les hommes à l'avant sont forts et maintiennent un écart conséquent de 2'15" d'avance au pied de la dernière ascension. Cette dernière montée, Christophe Riblon va la dominer de la tête des des épaules.

Riblon refait le coup

Cette fois-ci, Riblon n'attendra pas les derniers kilomètres pour écoeurer ses adversaires. A 8 kilomètres du sommet, le coureur d'AG2R se dresse sur ses pédales et inflige le coup de grâce à Rohregger, le dernier à l'avoir suivi. S'ensuit un long contre-la-montre individuel que Riblon va réussir de très belle manière. A 3 kilomètres du sommet, il n'a rien perdu sur ses plus proches poursuivants. Toujours lucide, il pédale jusqu'à la ligne d'arrivée, avec sûrement le maillot de leader dans un coin de la tête. Il échouera pour six secondes, seulement devancé par Majka, le Polonais de la Saxo-Tinkoff et Henao (Team Sky).

Classement de la 2e étape

1. Christophe Riblon (FRA/ALM) les 206,5 km en 6 h 03:40
2. Thomas  Rohregger (AUT/RLT)                    à 01:02.
3. Georg Preidler (AUT/ARG)                          1:18.
4. Sergio Luis Henao Montoya (COL/SKY)               1:35.
5. Rafal Majka (POL/SAX)                            1:35.

Classement général

1. Rafal Majka (POL/SAX)                     11 h 04:43
2. Sergio Luis  Henao Montoya (COL/SKY)          à 00:04
3. Christophe Riblon (FRA/ALM)                     0:06
4. Pieter Wenning (NED/OGE)                        0:07
5. Jon Izaguirre  Insausti (ESP/EUS)                0:09