Quintana
Quintana a endossé la tunique bleu du vainqueur du classement général de Tirreno-Adriatico. | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI media

Quintana frappe un grand coup en remportant Tirreno-Adriatico

Publié le , modifié le

Le grimpeur colombien de la Movistar a assuré sa victoire lors du contre-lamontre final remporté par le Suisse Faban Cancellara.

Le Colombien Nairo Quintana a remporté le classement général de Tirreno-Adriatico mardi à l'issue d'un contre-la-montre à San Benedetto del Tronto (10 km). C'est Cancellara qui a signé le meilleur temps du chrono. Le roi du contre-la-montre individuel a lavé l'affront du premier jour, où il avait laissé pour une seconde le maillot bleu de leader à Adriano Malori, deuxième mardi à 4 secondes. Cancellara a signé la 50e victoire de sa carrière. Il a donc les jambes prêtes pour son grand défi de la fin de semaine, Milan-San Remo, où il vise une nouvelle victoire après ses trois deuxièmes  places lors des quatre dernières éditions.

Une victoire dans la neige

Mais le grand vainqueur de la Course des deux mers est colombien. Parmi les favoris du prochain Tour de France, Quintana, lui, voit plus loin que dimanche. Il a géré son avance sur le Néerlandais Bauke Mollema, ne  concédant que 21 secondes dans le chrono, gardant 18 secondes de marge au général. Après une seconde moitié de 2014 gâchée par une chute à la Vuelta (fracture de l'omoplate droite), le grimpeur colombien est déjà en grande forme.

Il a conquis le trophée en forme de Trident de Neptune dimanche sous la neige, au Terminillo, comme il avait porté le coup décisif de son Giro 2014 victorieux dans les mêmes conditions au Stelvio. Parmi les favoris du Tour, le Français Thibault Pinot (4e) a obtenu la place dans le top 5 qu'il cherchait au Tirreno. Vincenzo Nibali, qui a choisi une préparation de plus longue haleine pour  tenter de doubler la Grande Boucle, a terminé au-delà du top 10 de la Course  des Deux Mers. Alberto Contador (5e) n'est pas encore au maximum non plus. L'Espagnol a même servi de "gregario" à Peter Sagan dans sa victoire de lundi. Le Slovaque, comme Cancellara, est prêt pour la "Primavera".

AFP