Sébastien Turgot
Le coureur d'AG2R, Sébastien Turgot | MAXPPP - LEMOUSTICPRODUCTION - ERIC BALEDENT

Quels espoirs français sur Paris-Roubaix

Publié le , modifié le

Privés de victoire depuis le dernier sacre de Frédéric Guesdon en 1997, les coureurs français n'abordent pas le prochain Paris-Roubaix parmi les favoris. Mais trois d'entre eux peuvent tirer leur épingle du jeu, en l'absence de Sylvain Chavanel.

Suivez en direct, dimanche 13 avril à partir de 12h50, la 112e édition de Paris-Roubaix

Sébastien Turgot (AG2R-La Mondiale)

Arrivé cette année en provenance d'Europcar pour prendre le leadership sur les classiques, Sébastien Turgot est le coureur français qui a réalisé les meilleurs résultats dans le Nord. Deuxième de Paris-Roubaix en 2012 derrière Tom Boonen, 10e en 2013 juste après avoir été 8e du Tour des Flandres, le Limougeaud de 29 ans n'a pas brillé le week-end passé sur les Flandres (50e). Troisième cette saison de Cholet-Pays de Loire, il peut également compter sur son coéquipier, Damien Gaudin, 5e l'an dernier et qui l'a accompagné à l'intersaison dans cette nouvelle équipe. A deux, ils peuvent troubler le jeu des favoris.

Damien Gaudin (AG2R-La Mondiale)

A 27 ans, Damien Gaudin a toutes les qualités pour briller sur les pavés du Nord. Ancien pistard (il souhaite jouer sa carte aux JO de Rio de Janeiro sur la piste), c'est un gros rouleur, costaud. Son mètre quatre-vingt-dix et ses 82kg le placent dans la même catégorie que Boonen. Paris-Roubaix, il l'a déjà conquis, chez les espoirs, en 2007. L'année dernière, il a fini dans le même temps que Terpstra (3e) et Van Avermaet  (4e) qui le devancent au sprint, 31" après le passage de la ligne de Fabien Cancellara, le vainqueur, juste devant Vanmarcke. Plutôt discret depuis le début de la saison (il a abandonné la semaine dernière sur le Tour des Flandres), c'est le moment idéal de frapper un grand coup, lui qui n'a jamais été classé au-delà de la 25e place sur cette course.

Arnaud Démare (FDJ.fr)

La puissance, élément essentiel sur les pavés, Arnaud Démare en a à revendre. Le sprinteur de la FDJ.fr tourne autour d'une victoire importante depuis le début de la saison. Deuxième de Gand-Wevelgem, 2e de la 5e étape du Tour d'Algarve, 2e de la 2e étape et 4e de la 6e étape du Tirreno-Adriatico, 2e de la 2e étape des Trois Jours de la Panne, il s'est contenté jusque-là de la première marche lors de la 6e étape du Tour du Qatar. En début de saison, il clamait son amour pour "le Tour des Flandres et Roubaix, ce sont les deux plus belles. Les classiques qui me font rêver, que je veux vraiment gagner un jour." Victime d'une fringale et donc d'un abandon la semaine dernière sur les Flandres, il a l'occasion de se refaire une santé ce week-end. Jamais mieux que 90e dans cette épreuve (en 2013), il peut compter sur Offredo et Ladagnous pour jouer une course d'équipe.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

UCI World Tour