Paris-Roubaix déjà lancé à Compiègne

Paris-Roubaix déjà lancé à Compiègne

Publié le , modifié le

A la veille de la 112e édition du Paris-Roubaix, la traditionnelle cérémonie de présentation des coureurs se tenait à Compiègne, lieu du départ. Un moment festif pour les spectateurs, qui ont pu cotoyer les stars comme Boonen, le plus assailli, Cancellara et tous les autres. Mais cette année, la fête a été marquée par un moment d'intense émotion, pour rendre hommage à Arnaud Coyot, ce coureur picard décédé en novembre dernier dans un accident de la route alors qu'il n'avait que 33 ans.

L'image est terriblement forte. Sur le podium où viennent de se succéder les 25 équipes qui prendront le départ dimanche de Paris-Roubaix, le fils d'Arnaud Coyot reçoit, en larmes, le trophée de l'épreuve, pour rendre hommage à son papa. Le 24 novembre dernier, le coureur picard a trouvé la mort dans un accident de voiture. Il n'avait que 33 ans. Sous les couleurs de l'équipe Cofidis, il avait fini, sur ces routes du Nord, à la 10e place de Paris-Roubaix, en 2005. Ensuite, il avait pris la 12e place, en 2010, sous les couleurs de la Caisse d'Epargne. Autour de la famille, les organisateurs de l'épreuve, des amis coureurs, comme Arnaud Démare ou William Bonnet, qui lui rendront hommage demain, sur leur maillot.

Auparavant, devant le palais impérial de Compiègne, la fête avait battu son plein. Du monde, beaucoup de monde pour voir les coureurs lors de leur présentation. Première équipe à arriver sur les lieux, près d'une demi-heure avant le début de la cérémonie: la formation Belkin. Le Belge Sep Vanmarcke, son leader, espère que ce classement sera le même demain soir au Vélodrome de Roubaix, lui qui a fini à la deuxième place l'année dernière. Le bus du grand favori, Fabian Cancellara, a fait partie des premiers à se présenter, et n'a pas perdu de temps pour repartir. Le Suisse, vainqueur du Tour des Flandres dimanche dernier, est en quête d'un quatrième succès dans l'Enfer du Nord. Une victoire demain et il égalerait Roger De Vlaeminck et Tom Boonen, les recordmen. Mais ce dernier sera bien présent sur les pavés, et il sera fortement soutenu par le public. Le Belge est sans nul doute le coureur qui a passé le plus de temps à signer des autographes, avançant tant bien que mal pour fendre la foule qui lui a sauté dessus sitôt le bus de l'équipe Omega-Pharma ouvert.

Autre attraction de ce Paris-Roubaix-2014: Sir Bradley Wiggins. Depuis Greg Lemond en 1994, plus aucun vainqueur du Tour de France ne s'était présenté au départ à Compiègne. Lunettes de soleil sur le nez, entouré de ses coéquipiers de chez Sky, le Britannique n'a pas perdu de temps et a été à l'essentiel. Pour sa septième participation à cette épreuve, il veut mettre toutes les chances de son côté pour faire un bon résultat.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

UCI World Tour