Fabian Cancellara
Le Suisse Fabian Cancellara et son équipe Trek à l'entraînement sur les pavés du Nord | AFP - FRANCOIS LO PRESTI

Paris-Roubaix: Cancellara grand favori

Publié le , modifié le

Vainqueur du Tour des Flandres dimanche dernier et tenant du titre, Fabian Cancellara (Trek) est le grand favori à sa propre succession lors de Paris-Roubaix, dimanche. Si le Suisse s'imposait sur le Vélodrome, il rejoindrait les deux recordmen de l'épreuve, les Belges Roger De Vlaeminck et Tom Boonen (Omega-Pharma), bien décidé à reconquérir le Pavé. Mais les Belges Sep Vanmarcke (Belkin) et Greg Van Avermaet (BMC), et les autres Terpstra (Omega-Pharma), Degenkolb (Giant) ont bien envie de déjouer les pronoctics.

Paris-Roubaix, à suivre en direct dimanche dès 12h45 sur francetvsport.fr

Le grand favori: Fabien Cancellara

Comment ne pas faire de Fabian Cancellara le principal candidat à sa propre succession ? Vainqueur du Tour des Flandres dimanche dernier au terme d'un sprint rondement mené, il a égalé le record de victoires dans cette épreuve (3). S'il parvient à réaliser le doublé Flandres-Paris Roubaix pour la deuxième année de suite, il égalera aussi le record de succès dans l'Enfer du Nord (4). Les deux sont toujours détenus par Tom Boonen, bien décidé à devenir en solitaire le recordman de l'épreuve avec cinq victoires. Mais "Spartacus", deuxième de Milan-San Remo, peut compter sur une équipe en pleine confiance, et totalement tournée vers lui.

Les prétendants: Sep Vanmarcke, Greg Van Avermaet, Niki Terpstra

A l'heure des pronostics, deux noms sortent forcément du chapeau des grands prétendants à la victoire, juste derrière Cancellara: Sep Vanmarcke et Greg Van Avermaet. Tous deux sont Belges, ce qui est un atout majeur dans cette épreuve (55 victoires d'un Belge en 111 éditions). Le premier, âgé de 25 ans, a fini à la deuxième place l'an dernier sur le Vélodrome, au terme d'un sprint face au Suisse. Présenté comme le futur successeur de Boonen dans les Classiques, il a accumulé les places d'honneur cette saison (5e du Het Nieuwsblad, 3e du Kuurne-Bruxelles-Kuurne, 5e du GP de l'E3, 4e de Gand-Wevelgem, 3e du Tour des Flandres). Dimanche dernier, il a encore subi la loi de Spartacus au sprint. Mais il était avec lui.
C'est aussi le cas de son compatriote Greg Van Avermaet. A 28 ans, au pied du podium l'an dernier sur le Vélodrome de Roubaix, dauphin de Cancellara sur le Tour des Flandres et 2e du Circuit Het Nieuwsblad, il sera le chef de file de la formation BMC dans l'Enfer du Nord. Talentueux, il pourra s'appuyer, pour sa 6e participation, sur l'expérience de Thor Hushovd (11e participation), 3e en 2009 et 2e en 2010, ainsi que sur l'Américain Taylor Phinney, vainqueur de l'épreuve à deux reprises chez les Espoirs.

Le Belge Greg Van Avermaet
Le Belge Greg Van Avermaet

Enfin, dans la formation de Patrick Lefevere habituée aux sacres sur cette épreuve (Ballerini, Museeuw, Tafi, Boonen), Niki Terpstra sort du lot. En forme la semaine dernière sur le Tour des Flandres, fini à la 6e place, vainqueur du Tour du Qatar et de la course A Travers les Flandres, 2e du GP de l'E3, il avait terminé sur la troisième march du podium l'an dernier à Roubaix. A 29 ans, le Néerlandais peut jouer une belle carte personnelle, à condition que son équipe ne soit pas tournée uniquement sur la personne de Tom Boonen, déjà quadruple vainqueur de l'épreuve.

Les outsiders: Tom Boonen, Alexander Kristoff, John Degenkolb

Avec quatre Paris-Roubaix à son actif, Tom Boonen est le recordman des victoires dans l'épreuve, avec Roger De Vlaeminck. Passer à cinq représente l'un des rêves de ce coureur de 33 ans, qui ne brille plus autant que par le passé. Malgré une grosse équipe Omega-Pharma pour l'entourer et cadenasser la course, il n'a pris que la 7e place du dernier Tour des Flandres. Il lui manque clairement du physique, mais il espérait après cette course combler son retard dans la semaine. Un pari difficile à réaliser pour le Belge, qui a connu un terrible drame voici quelques semaines, le contraignant au forfait à Milan-San Remo. Généralement à sa disposition, son équipe le sera-t-elle dimanche ? 

Tom Boonen, quadruple vainqueur de Paris-Roubaix
Tom Boonen, quadruple vainqueur de Paris-Roubaix

Milan-San Remo, c'est justement la plus grande victoire obtenue depuis le début de sa carrière par Alexander Kristoff. A 26 ans, le Norvégien a raflé la mise cette année, et sa 5e place sur les Flandres dimanche prouve qu'il est en grande forme. Neuvième l'an dernier sur les pavés du Nord, le coureur de l'équipe Katusha rêve de devenir le premier Norvégien sur la plus haute marche du podium à Roubaix, après la 2e et la 3e place de Thor Hushovd en 2010 et 2009.
John Degenkolb se trouve presque dans la même situation que Kristoff. L'Allemagne n'a connu qu'un seul vainqueur sur Paris-Roubaix, en la personne de Josef Fischer, et cela remonte à 1896, lors de la première édition. Vainqueur de Gand-Wevelgem, de trois étapes sur le Tour Méditerranéen, d'une sur Paris-Nice, et 3e de l'Etoile de Bessèges, il a fini le Tour des Flandres à bout de souffle, à la 15e place. Mais son tempérament d'attaquant accrocheur peut faire la différence sur une épreuve qu'il caractérise par cette phrase: "C'est la course de mes rêves."