Nacer Bouhanni et Michael Matthews
Nacer Bouhanni et Michael Matthews après la ligne d'arrivée | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Paris-Nice:Bouhanni déclassé, Matthews vainqueur

Publié le , modifié le

Dans un sprint houleux disputé à l'arrivée de la deuxième étape de Paris-Nice entre Contres et Commentry, Nacer Bouhanni (Cofidis) s'est dans un premier temps imposé devant Michael Matthews (ORICA-GreenEDGE), l'actuel maillot jaune et Niccolo Bonifazio (Trek-Segafredo). Le sprinteur français a été dans un second temps déclassé par le jury des commissaires après avoir tassé son adversaire dans les cent derniers mètres. Pas de seconde victoire en deux jours pour les Français.

La ligne passée, Nacer Bouhanni et Michael Matthews ont tous les deux lancés un bras accusateur vers l'autre. L'Australien se sentait, légitimement, floué après avoir été poussé contre les barrières par son adversaire alors que le Français semblait reprocher au maillot jaune un mouvement de coude. Dans ce combat d'ambitieux aux dents longues, le jury a tranché: Bouhanni est déclassé et Michael Matthews remporte sa deuxième victoire en trois jours après le prologue de dimanche.

Pour le clan français, c'est une déception après le superbe succès d'Arnaud Démare, lundi à Vendôme. Nacer Bouhanni prend finalement une rageante, troisième place. Au classement général, Michael Matthews, candidat déclaré à la victoire finale sur ce Paris-Nice, accroît son avance."J'ai fait mon sprint. J'étais sur la gauche, Nacer Bouhanni était au milieu. Il a changé sa ligne et m'a poussé sur la barrière. J'ai presque chuté, je trouve que ce n'était pas 'safe' (sûr). J'allais très vite et sans le geste de Nacer, je pense que j'aurais gagné assez facilement", a lâché l'Australien.

Revoir en vidéo le sprint entre Bouhanni et Matthews 

L'étape a a été longtemps ouverte par quatre coureurs (Siskevicius, Delaplace, Brändle, Grmay) partis à l'avant dès le départ. Leur échappée s'est poursuivie sur 200 kilomètres avant la jonction entre le peloton et les derniers rescapés (Siskevicius, Brändle) à 12 kilomètres de l'arrivée. Mercredi, la troisième étape arrive au Mont Brouilly, au-dessus des vignobles du Beaujolais. Le parcours, long de 168 kilomètres à partir de Cusset (Allier), se conclut au sommet de la côte de 3 kilomètres à 7,7 % de pente moyenne.

Les explications de Nacer Bouhanni