Richie Porte et Alberto Contador ont la passe de 3 dans le viseur
Richie Porte et Alberto Contador ont la passe de 3 dans le viseur | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI

Paris-Nice : un plateau de rêve pour la 75e édition

Publié le , modifié le

De Bois d'Arcy à Nice, le peloton de la 75e édition de Paris-Nice féraillera sur la première épreuve européenne à étapes de la saison World Tour. Et pour l'occasion, les stars mondiales ont fait le déplacement, offrant à cette "Course au Soleil" un relief particulier.

►Porte ou Contador pour la passe de 3 ?

Des 178 coureurs qui prendront le départ de Paris-Nice 2017, ils ne sont que deux à avoir déjà triomphé sur la Course au Soleil : Richie Porte (2015 et 2013) et Alberto Contador, il y a plus longtemps (2010 et 2007). Ces dernières années, Paris-Nice s’est offerte à des coureurs bien différents : Geraint Thomas, le rouleau-compresseur en 2015, Richie Porte le coureur complet en 2015 et 2013, Carlos Betancur le puncheur en 2014 ou encore Tony Martin le rouleur en 2011.

Avec le Col de la Couillole et ses 15 kilomètres d’ascension à la veille de l’arrivée, la 75e édition est promise à un grimpeur. Cela tombe bien, la liste de départ regorge d’adorateurs des cimes cette année. Pêle-mêle : Alberto Contador, Romain Bardet, Sergio Henao, Jakob Fuglsang, Richie Porte ou encore Ilnur Zakarin et Warren Barguil. Avec le contre-la-montre au Mont Brouilly, il y a fort à parier que le vainqueur se trouvera parmi ces coureurs.

A moins qu’un puncheur ne surprenne son monde… Ulissi, Slagter, Valgren, Gerrans, Gallopin ou Alaphilippe peuvent-ils tenir le choc ? Difficile à croire. Mais Paris-Nice est une course si aléatoire que des surprises ne sont pas à exclure.

►Un plateau de rêve pour le sprint

Tirreno-Adriatico de plus en plus dur, les sprinteurs se rabattent de plus en plus sur Paris-Nice. Et ce pour le plus grand bonheur des organisateurs qui ont prévu trois ou quatre arrivées pour ces lévriers de la route. Ces adeptes de la vitesse pourraient d’ailleurs se parer du jaune de la Course au Soleil dès le premier jour sur la boucle autour de Bois d’Arcy.

Alors qui de Degenkolb, Groenewegen, Matthews, Kristoff, Greipel, Kittel ou les Français Bouhanni, Coquard et Démare enfilera le premier maillot de leader ? Difficile de dégager une hiérarchie parmi cette pléiade de stars. "Je suis heureux qu’il y ait une telle densité de sprinteurs au départ. C’est le moment de jouer cartes sur table' juge John Degenkolb vainqueur de Milan-San Remo et de Paris-Roubaix en 2015. Justement cinq des six derniers vainqueurs à San Remo sortaient de Paris-Nice. Pas neutre pour des sprinteurs qui n’ont qu’une occasion de briller sur un Monument.

►Un changement pour finir

Le 14 juillet dernier, Nice était frappée par un attentat tuant 86 personnes et en blessant 458 sur la Promenade des Anglais. Pour rendre hommage aux victimes, Amaury Sport Organisation (ASO) a décidé de déplacer l’arrivée habituelle de Paris-Nice, de la Promenade des Anglais au Quai des Etats-Unis, un peu plus loin. "L'arrivée de Paris-Nice ne sera pas sur La Promenade des Anglais. Par respect" expliquait Christian Prudhomme le jour de la présentation du parcours.

Une cérémonie aura lieu dans la ville niçoise le jour de l’arrivée, dimanche 12 mars.