André Greipel coiffe Arnaud Démare (Paris-Nice 2015)
André Greipel a résisté au retour d'Arnaud Démare | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Paris-Nice: Greipel coiffe Démare sur la ligne

Publié le , modifié le

André Greipel a remporté la deuxième étape de Paris-Nice disputée entre le ZooParc de Beauval-Saint Aignan et Saint-Amand-Montrond (172 km). Le sprinteur allemand a devancé de quelques centimètres le champion de France, Arnaud Démare. Michal Kwiatkowski conserve le maillot jaune de leader.

Alors qu'il n'a pas encore gagné cette saison, Arnaud Démare peut être déçu lui qui est remonté jusqu'à la hauteur de Greipel mais sans réussir à le déborder. A noter que Nacer Bouhanni a pris la sixième place. L'étape a été marquée par une tentative de trois coureurs, Tony Martin, Lars Boom et Geraint Thomas dans le final. Les trois hommes ont compté quelques hectomètres d'avance sur le peloton mais n'ont jamais pu réellement croire à la victoire.

Greipel fier de ses coéquipiers

Bien placé dans le final, Arnaud Démare a pris la roue d'André Greipel dans le final. Le "Gorille" a lancé son sprint de loin, sûr de sa force. Longtemps, le champion de France a cru pouvoir remonter son adversaire mais il est n'a pas pu combler les quelques centimètres manquants pour lever les bras.

"Aujourd'hui, mon train a été impressionnant", a indiqué l'heureux vainqueur du jour. "Je  suis très fier de mes équipiers. Quand les choses se passent comme ça...  Paris-Nice est une grande course et il y a beaucoup de très bons sprinteurs. Je n'étais pas venu depuis plusieurs années, je suis ravi", a lancé Greipel qui était pourtant malade il y a quelques semaines.

Vidéo: Le sprint victorieux d'André Greipel 

Une minute de silence

Quant à Michal Kwiatkowski, l'essentiel était de préserver son maillot de leader. "Je me sentais bien, comme hier. J'ai apprécié la journée, j'avais le maillot jaune", a résumé le Polonais. "Ce qui m'a  surpris, c'est de ne pas être attaqué. Tony Martin a tenté quelque chose (aux 9  km), j'ai été surpris mais il a l'habitude de réussir ce genre de coups." Interrogé sur la blessure de Boonen, victime d'une chute la veille, Kwiatkowski n'a pas caché sa déception. "C'est dur pour lui et pour l'équipe car Tom est notre capitaine. Et là, on le  perd avant les grandes échéances. J'espère qu'il reviendra encore plus fort."

Les coureurs de ce Paris-Nice ont observé une minute de silence au départ en hommage aux victimes du crash en Argentine, Camille Muffat, Alexis Vastine, Florence Arthaud et les autres. Nacer Bouhanni, proche d'Alexis Vastine a semblé très touché et s'est présenté sur la ligne avec un maillot noir.

Vidéo: Nacer Bouhanni évoque son ami Alexis Vastine 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

UCI World Tour