Richie Porte vainqueur 7e étape à Paris-Nice 2017
Richie Porte, ici vainqueur dans la 7e étape de Paris-Nice | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA

Paris-Nice (7e étape) : Richie Porte s'impose en haut de la Couillole, Sergio Henao nouveau leader

Publié le , modifié le

On s'attendait à une étape de folie et cette 7e étape du Paris-Nice 2017 n'a pas déçu. Leader du général avant d'aborder cette journée décisive, Julian Alaphilippe (Quick Step) a tout donné mais cela n'a pas suffi pour protéger son maillot jaune. Richie Porte (BMC) a attaqué dans la terrible montée du Col de la Couillole, arrivée inédite, pour surprendre tous ses rivaux. L'Australien a résisté à tout le monde pour s'imposer devant Alberto Contador (Trek, +21''), Dan Martin (Quick Step) et Sergio Henao (Sky) à 32'' chacun, nouveau leader du général.

La bataille entre cadors a donc bel et bien eu lieu. Alors cela n'a pas non plus explosé dans tous les sens et les attaques se sont finalement présentées dans les derniers hectomètres, mais quand même, Alberto Contador, notamment, a montré qu'il avait encore des jambes, 34 ans ou pas. S'il n'est pas parvenu à rattraper tout son retard (48 secondes) qu'il avait engendré les jours précédents sur Sergio Henao il a quand même marqué les esprits. Dans l'ultime ascension du jour, le col de la Couillole (à 1678 mètres d'altitude, la plus haute arrivée en 75 éditions de Paris-Nice), l'Espagnol a tout simplement pris l'ascendant psychologique sur son rival de la Sky, après l'avoir déposé à un kilomètre de la ligne d'arrivée. Même si cela ne l'a pas empêché de s'emparer du maillot jaune de leader...

Alaphilippe a résisté, en vain

De son côté, Julian Alaphilippe (Quick Step - Floors), qui portait le maillot de leader depuis mercredi, a été lâché à 10 kilomètres du sommet après avoir puisé dans ses ressources la force pour résister. Il a franchi la ligne avec un retard supérieur à deux minutes et demie. Richie Porte, le leader de la BMC, a précédé l'Espagnol Alberto Contador (Trek) de 21 secondes. S'il a perdu le Paris-Nice aujourd'hui, on retiendra tout de même tout le panache de la jeune pépite française qui a confirmé une nouvelle fois les espoirs que placent en lui ses dirigeants ou tout simplement l'ensemble des observateurs du cyclisme.

VIDEO - La victoire de Richie Porte et l'attaque d'Alberto Contador

Du coup, au classement général, Sergio Henao compte 30 secondes d'avance sur Dan Martin et 31 sur Alberto Contador. Autant dire que tout est encore possible puisque la 8e et dernière étape, tracée en boucle au nord de Nice (115,5 km), comporte cinq ascensions. Le sommet de la dernière, le col d'Eze, est situé à seulement 15 kilomètres de l'arrivée. La Course du Soleil nous réserve donc encore quelques surprises...

Les déclarations

Sergio Henao (COL/Sky), leader : "L'allure a été rapide, ça grimpait vite dans les cols. La journée s'est bien passée pour moi. On va voir dans la dernière étape. Je me souviens de l'année dernière, cela avait été juste pour Geraint Thomas. Je m'attends à ce que ce soit compliqué. Dan Martin est dangereux, il n'y a qu'à voir son retour aujourd'hui. Son équipe a aussi Alaphilippe. Et Contador est toujours prêt au combat. Les problèmes qui touchent l'équipe Sky ? Dave (Brailsford) passe un moment difficile. Moi, j'en ai connu qui étaient encore plus compliqués. J'aimerais pouvoir rester en jaune dimanche pour dédier la victoire à l'équipe et à Dave. "

Julian Alaphilippe (FRA/Quick Step), ancien leader : "J'ai donné tout ce que j'avais, je ne peux pas être déçu. J'étais à la limite dans l'avant-dernier col. Or, la Couillole, c'est un col deux fois plus long et plus dur. Je me doutais que les adversaires ne m'attendraient pas. Je tiens à tirer un grand coup de chapeau à mes coéquipiers. Il reste encore une étape. J'ai passé une semaine incroyable. Je tournais autour d'une belle victoire, je l'ai obtenue et j'ai porté le maillot jaune plusieurs jours."

VIDEO - La réaction du vainqueur, Richie Porte (BMC)