Vincenzo Nibali 2018 Milan San Remo
Vincenzo Nibali, vainqueur de Milan - San Remo 2018 | AFP

Milan - San Remo : Vincenzo Nibali remporte le premier Monument de la saison

Publié le , modifié le

L'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) a remporté Milan - San Remo. Il a piégé le reste du peloton dans les derniers kilomètres pour s'imposer en solitaire. Le Requin de Messine gagne sa première Primavera et son troisième Monument, après deux Tours de Lombardie.

Vincenzo Nibali avait remporté le dernier Monument de la saison 2017, il s'est offert le premier de 2018 ! Vainqueur du Tour de Lombardie en octobre, il a remporté aujourd'hui son premier Milan - San Remo. Caleb Ewan (Mitchelton-Scott) a pris la deuxième place devant Arnaud Démare (Groupama-FDJ). La Primavera résiste toujours à Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), favori au départ de la course. Le Slovaque a terminé à la 6e, son 6e Top 10 en 8 participations.  

 

L'échappée a tenté

Comme souvent à San Remo, il aura fallu attendre les derniers kilomètres pour voir la course se décider. Neuf coureurs ont tenté leur coup dès les premiers kilomètres,  dont un seul issu d'une équipe World Tour (Matteo Bono, UAE Team Emirates). Ils ont compté jusqu'à 6 minutes et 30 secondes d'avance sur le peloton, avant de voir l'écart fondre au passage du col de Turchino. Après les trois capi, à, il était descendu sous la minute. L'échappée s'est achevée aux abords de la Cipressa, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. 

Groupama-FDJ travaille, Nibali s'envole 

Pour placer Arnaud Démare, vainqueur en 2016, dans les meilleures conditions, l'équipe française Groupama-FDJ a mené le rythme du peloton jusqu'aux derniers kilomètres. Le passage de la Cipressa, escamotée par un rythme lent, n'a pas fait le premier tri à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. Vincenzo Nibali a choisi le Poggio pour partir en solitaire, en contrant Enrico Battaglin avant de le laisser sur place. Les six kilomètres jusqu'à la ligne ont dû paraître bien longs au vainqueur du Tour de France 2014. Mais ni Matteo Trentin, parti en contre peu après, ni les équipes de sprinteurs n'ont pu combler la dizaine de secondes d'avance acquises dans la descente du Poggio. 

Nibali, roi d'Italie

Vincenzo Nibali remporte son troisième Monument du cyclisme, après deux victoires sur le Tour de Lombardie (2015 et 2017). Il était déjà monté sur le podium de la Classicissima en 2012 (3e). Un des palmarès les plus complets du peloton, avec trois Grands Tours à son actif (Tour d'Espagne 2010, Tour de France 2014, Tour d'Italie 2013 et 2016).