Christian Prudhomme (au milieu) et Jean-François Pescheux (à droite)
Christian Prudhomme (au milieu) et Jean-François Pescheux (à droite) | FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Les pavés de Paris-Roubaix épargnés par l'hiver

Publié le , modifié le

Le parcours de Paris-Roubaix, qui sera emprunté dimanche par les coureurs de la "reine des classiques", a été épargné par les rigueurs de l'hiver, d'après la reconnaissance effectuée mardi par les responsables de la course. "Tout va bien, les pavés sont secs", a apprécié Jean-François Pescheux, directeur sportif de la course. "Ils sont les plus propres que j'aie vus depuis plusieurs années", a renchéri Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.

"Il y a quelques jours, plusieurs secteurs étaient impraticables à cause  des congères de neige, a ajouté Christian Prudhomme. Là, on les retrouve  intacts comme s'ils avaient été protégés par la neige". "Mais il suffit qu'il pleuve la veille de la course pour que les pavés  soient recouverts de boue", a rappelé Jean-François Pescheux, qui doit diriger  dimanche pour la dernière fois la "reine des classiques" avant de prendre du  recul.

Le parcours a été légèrement modifié cette année, pour tenir compte de la  réintégration du secteur de Pont-Gibus. Il sera long au total de 254 kilomètres  (3,6 km de moins que l'an passé) et comportera 52,6 kilomètres de pavés (1,1 km  de plus qu'en 2012). Pont-Gibus, appelé ainsi sur la commune de Wallers en hommage à "Gibus"  alias Gilbert Duclos-Lassalle, double vainqueur de l'épreuve (1992 et 1993), a  été inauguré en présence des représentants du Conseil régional du  Nord/Pas-de-Calais, qui ont participé au financement de l'opération.

Sécurité renforcée au Carrefour de l'Arbre

Un autre secteur, situé à Cysoing, a été rénové afin de "pérenniser le  final d'Orchies au carrefour de l'Arbre", selon les explications de Luc Monnet,  président de la communauté de communes de la Pévèle. Une oeuvre d'art représentant un très gros pavé (120 kg), réalisée en fibre  de verre par l'artiste local Renaud Masquelier, a été également inaugurée près  du moulin de Vertain, à la sortie de Templeuve.

Le départ de la 111e édition de Paris-Roubaix sera donné dimanche (10h20) à  Compiègne, pour une arrivée prévue sur le vélodrome nordiste vers 17 heures (course retransmise en direct sur France 2). Côté sécurité, le dispositif adopté les années précédentes sera reconduit  pour l'essentiel, en s'appuyant sur une collaboration entre les forces de  l'ordre françaises et belges. La zone sensible du carrefour de l'Arbre, où des  incidents ont eu lieu par le passé, est située tout près de la frontière.

AFP