Le Tour des Flandres aux Français

Le Tour des Flandres aux Français

Publié le , modifié le

Les coureurs français auront à cœur de confirmer les performances encourageantes du début de saison, ce dimanche à l’occasion du 98e Tour des Flandres. Et même si le dernier représentant vainqueur du "Ronde", Jacky Durand, attend encore son successeur, la progression du clan tricolore sur les classiques ces cinq dernières années est indéniable. Tour d’horizon des candidats crédibles du clan bleu-blanc-rouge.

Si Louison Bobet (1955), Jean Forestier (1956) et Jacky Durand (1992) demeurent à ce jour les seuls Tricolores figurant au palmarès du Tour des Flandres, la progression des coureurs français ces dernières années est évidente. Un coup d’œil aux résultats de la plus populaire des courses en Belgique permet même de découvrir que Frédéric Guesdon est le seul Français à s’être hissé dans le Top 10 entre 2000 et 2009 (6e en 2003) ! Sur ces dix éditions, il faut même parfois regarder au-delà de la vingtième place pour tomber sur un représentant tricolore (Jalabert 21e en 2002, Coyot 29e en 2007, Guesdon 26e en 2008).

En revanche, depuis 2009 et la 11e place d’Alexandre Pichot, les Français sont devenus davantage acteurs de la course. "Ça commence à entrer dans les mœurs, confirme Marc Madiot dans l’Equipe. Les Français qui étaient effrayés par les pavés y prennent goût". En témoignent les places d’honneur décrochées par William Bonnet (10e en 2010), Sylvain Chavanel (10e en 2012), Thomas Voecker (8e en 2012), Sébastien Turgot (8e en 2013) ou Matthieu Ladagnous (5e l’an passé). En 2011, il s’en est même fallu d’un rien pour que Chavanel, qui parvenait à devancer Fabian Cancellara, ne passe la ligne en tête : l'ancien champion de France devait finalement se contenter de la deuxième marche du podium, derrière Nick Nuyens. Un exploit de cette envergure est-il envisageable ce dimanche ?

Gallopin taille patron ?

Passé cet hiver d’Omega Pharma-Quick Step à la formation suisse IAM, Sylvain Chavanel peut aborder le Tour des Flandres avec une ambition décuplée. Il sera en effet le leader unique de sa nouvelle équipe, et a pour lui l’expérience des grands rendez-vous. Malgré son podium prometteur il y a trois ans, le Poitevin attend toujours son premier sacre sur une classique : 8e de Paris-Roubaix 2009, 2e d’A Travers les Flandres 2012, 4e de Milan San-Remo 2013, il est déterminé à aller au bout de ses ambitions sur les Flandriennes.

La victoire de prestige, Tony Gallopin lui la déjà connue. Il est même le seul coureur français en activité à avoir gagné une classique, avec son numéro sur la Clasica San Sebastian en juillet dernier. Dimanche, le co-leader de Lotto-Belisol -avec Jürgen Roelandts- n’aura plus à travailler pour Fabian Cancellara, comme l’an passé. Cette fois-ci, Tony Gallopin la jouera perso : il assure d'ailleurs que sa sixième place du GP E3 vendredi l’a mis "en confiance", car elle montre que "les jambes sont là" dans l’optique du Tour des Flandres.

Démare a passé un cap

Symbole du renouveau des Français sur les classiques, l’armada de la FDJ.fr ira en Flandres avec de sérieuses ambitions. Arthur Vichot, Yoann Offredo voire Johan Le Bon auront leur mot à dire, mais c’est surtout Matthieu Ladagnous, cinquième de la dernière édition, et Arnaud Démare, en grande forme, qui seront soutenus aux avant-postes. Le premier va mieux après sa fracture de l’épaule au Tour du Qatar, tandis que le second a indéniablement passé un cap à 22 ans. Il reste d’ailleurs sur une très prometteuse deuxième place à Gand-Wevelgem, à une demi-roue de la victoire.

Parmi les autres candidats tricolores, Alexandre Pichot et Vincent Jérôme (19e l’an passé) peuvent légitimement viser un Top 10 chez Europcar, tout comme le duo Sébastien Turgot (8e l’an passé) – Damien Gaudin (5e de Paris-Roubaix 2012) chez AG2R La Mondiale. Leur coéquipier Romain Bardet, mais aussi Warren Barguil (Giant-Shimano) ou Thomas Voeckler (Europcar), seront eux plus à leur avantage sur les classiques ardennaises, dans 20 jours.

SUIVEZ LE TOUR DES FLANDRES EN DIRECT DIMANCHE

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer

UCI World Tour