Le passage du peloton dans la Trouée d'Arenberg

La Trouée d'Arenberg est la première vraie difficulté de la classique Paris-Roubaix. Après 158 km de course, les coureurs arrivent à pleine vitesse sur ce passage plein de pavés défoncés d'une longueur de 2400 mètres. Dimanche, c'est les BMC qui ont accéléré l'allure pour décanter la course et secouer le peloton dont le Norvégien Kristoff, le grand favori de l'épreuve après ses victoires en pagaille depuis le début de saison.

Publié le , modifié le