Gilbert Alaphilippe Kittel
Gilbert, Alaphilippe, Kittel : quelques-uns des favoris pour la victoire à Plouay, ce dimanche. | DR

Grand Prix de Plouay: derniers tours de manège avant le Mondial

Publié le , modifié le

Pour ses dix ans de présence dans le circuit World Tour, le GP de Plouay attire encore de nombreuses têtes d’affiche. Que ce soit Kittel, Coquard ou encore Kristoff, de nombreuses stars du peloton mondial font le déplacement jusque cette petite commune bretonne. L’occasion pour certains de bien préparer les Mondiaux de Richmond.

Les meilleurs cyclistes au monde s’affronteront sur le circuit du Grand Prix Cycliste Ouest-France, à Plouay, pour la 79e année. Que ce soit les sprinteurs (Kittel, Viviani, Kristoff ou Démare) ou les puncheurs (Van Avermaet, Gilbert), tous se sont donnés rendez-vous dans cette bourgade morbihannaise de 5 000 habitants.

La plupart des meilleurs Français répondent également présents, puisque l’une des révélations de l’année Julian Alaphilippe, 2e de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège, est prévu  au départ. Le coureur d’Etixx Quick Step faisait partie des sept coureurs qui s’étaient joué la victoire l’an passé, avec deux secondes d’avance sur un peloton lâché à toute vitesse. Au final, le Français Sylvain Chavanel l’avait emporté. Romain Bardet et Warren Barguil, neuvième et quatorzième du dernier Tour de France, sont également présents, tout comme le vainqueur d’étape sur les routes de la Grande Boucle Alexis Vuillermoz.

Ce scénario d’un sprint massif ou d’un petit groupe avec une légère avance, est celui qui se réalise le plus souvent sur ce circuit qui ne compte pas de difficultés pouvant creuser de gros écarts. Seuls les bosses de Minojenn (13% de moyenne) et et la côte de Ty-Marrec sont répertoriées sur le circuit long de 26.9 kilomètres, et qui sera à parcourir huit fois.

Nibali a failli venir

La course bretonne a bien failli accueillir un invité de dernière minute, qui sans nul doute aurait fait causer : Vincenzo Nibali, exclu du dernier Tour d’Espagne et vainqueur ici en 2006, avait annoncé sa volonté de venir à Plouay. Mais comme le veut le règlement, l’UCI l’a suspendu de toute compétition jusqu’au 13 septembre, jour de la dernière étape de la Vuelta.    

Il s’agit de la dernière édition du GP de Plouay à se courir en circuit puisqu’elle deviendra à partir de 2016 une course en ligne. Cette épreuve, qui est toujours très populaire, est une véritable fête en Bretagne, avec des épreuves de programmées le vendredi (compétition sur piste), le samedi (amateurs et dames), pour introduire la course des pros. Une des dernières épreuves au programme, avant Richmond où l’intérêt ne sera pas une victoire de prestige, mais bien un maillot arc-en-ciel.