Michael Matthews
Michael Matthews lors de la Bretagne Classic. | AFP

GP de Québec : Michael Matthews conserve son titre

Publié le , modifié le

Répétition générale avant les Mondiaux de Grande-Bretagne, le Grand Prix de Québec a couronné Michael Matthews (Sunweb) pour la deuxième année consécutive. Le sprinteur australien a battu Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Greg van Avermaet (CCC) au sprint. Encore en rodage, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) termine 7e après avoir dynamité la course dans les trois derniers kilomètres.

C'est devenu son terrain de chasse. Michael Matthews (Sunweb) s'est imposé pour la deuxième année consécutive sur le Grand Prix de Québec. L'Australien a su être patient dans le final. Resté au chaud dans le peloton quand un groupe de cinq coureurs s'est formé dans la dernière côte (Alaphilippe, Sagan, Van Avermaet, Ulissi, Haig), il a profité de l'attentisme des fuyards pour produire son effort. Plus frais au sprint, il devance Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Greg Van Avermaet (CCC). 

Deux Français figurent dans le Top 10 : Benoît Cosnefroy (10e -AG2R La Mondiale) et Julian Alaphilippe (7e - Deceuninck-Quick Step). Ce dernier avait prévenu qu'il n'était pas à 100%. S'il a dynamité la course dans les trois derniers kilomètres, lancé par Dries Devenyns, son attaque s'est montrée moins tranchante qu'à l’accoutumée. Mais l'essentiel est là. Celui qui sera le leader de l'équipe de France aux championnats du monde le 29 septembre prochain a pu jouer la gagne sur un parcours qui rappelle le tracé du Yorkshire.

UCI World Tour