Gerrans triomphe sur Liège-Bastogne-Liège
Gerrans triomphe sur Liège-Bastogne-Liège | BENOIT DOPPAGNE / BELGA MAG / BELGA/AFP

Gerrans dompte la Doyenne

Publié le , modifié le

Après une course insipide, Simon Gerrans a remporté, au sprint, Liège-Bastogne-Liège, devançant Alejandro Valverde et Michal Kwiatkowski. Les favoris ont attendu les derniers hectomètres pour bouger et revenir sur Caruso qui a longtemps pensé pouvoir remporter la Doyenne des classiques.

263 kilomètres c'est long. Encore plus quand les favoris décident d'attendre le tout dernier kilomètre pour enfin tenter quelque chose. Gilbert, Valverde et autres Gerrans ont étrangement opté pour une course d'attente qui a sacré le champion d'Australie, souvent brillant dans ce contexte. La Côte de la Redoute ? Pas un bon terrain pour attaquer. La Roche-aux-Faucons ? Pas mieux. Saint-Nicolas alors ? Non plus. Il a fallu patienter jusqu'à la Côte de Ans pour que le cocotier soit secoué. Cette course d'attente a bien failli profiter à Giampaolo Caruso. Le coureur de l'équipe Katusha, orpheline de Rodriguez, parti avec Pozzovivo dans le final, a cru jusqu'au 200 derniers mètres pouvoir remporter la Doyenne des classiques mais dans son dos revenaient, Gerrans, Valverde et Kwiatkowski. Ces trois-là forment le podium final. Un beau podium pour une course qui ne le le fut pas du tout.

Bardet prend date

Où est passé Philippe Gilbert, étrangement absent ? Si le vainqueur sortant, Dan Martin a été malheureux en chutant dans le dernier virage, on ne peut pas en dire autant du vainqueur de l'Amstel Gold Race dimanche dernier qui n'a absolument pas pesé sur la course. Aussi, la campagne de classiques du coureur de BMC apparaît bien terne malgré sa victoire à Valkenburg. Celle de Simon Gerrans était elle aussi moyenne, malgré une deuxième place dimanche dernier, mais ce succès à Liège, dans son plus pur style, vient donner du relief à son début de saison. Alejandro Valverde confirme lui son excellente forme mais ne remporte pas la Doyenne des classiques pour la troisième fois de sa carrière.

Côté français, on a vu les Europcar et les AG2R prendre leurs responsabilités. Pierre Rolland et Romain Bardet ont du coup pu tenter leur chance. Le grimpeur de Jean-René Bernaudeau n'a pas eu la réussite mais Romain Bardet prend lui une excellente 10e place. Le puncheur de la formation AG2R-La Mondiale confirme qu'il sera un coureur à suivre sur ce type de classiques. C'est aussi le cas de Michal Kwiatkowski qui prend une brillante troisième place.Le coureur polonais, fait figure de vent nouveau du cyclisme mondial. Au vu de ce Liège-Bastogne-Liège, il en a grand besoin.

Le dernier kilomètre

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

UCI World Tour