Damien Gaudin (Europcar)
Damien Gaudin exprime sa satisfaction à l'arrivée sur le vélodrome de Roubaix | DR

Gaudin: "On sait maintenant que Paris-Roubaix est ma course"

Publié le , modifié le

Depuis le début de saison, Damien Gaudin (Europcar) éclate au plus haut niveau. Vainqueur du Prologue de Paris-Nice et de Cholet-Pays de Loire, le Français de 26 ans a attaqué sans relâche sur les routes de Paris-Roubaix pour finalement terminer à une belle cinquième place. Très prometteur pour ce jeune talent qui en "veut".

Quelles sont vos premières impressions à l'issue de cette course ?
Damien Gaudin: "J’ai bien géré ma course. Maintenant, on sait que c’est ma course. J’adore cette épreuve. Il  y a encore du travail, certes il reste encore des petites choses à améliorer, car je suis un peu juste sur le final. Quoi ? C’est peut-être le kilométrage : 250 kilomètres. C’est la première fois cette année que je fais une course aussi longue, car j’avais abandonné au Tour des Flandres en ne faisant que 220 kilomètres. On va se poser les bonnes questions avec Jean-René Bernaudeau (ndlr: son directeur sportif) pour l’avenir…".

Aucun regret à l'arrivée ?
DG:
 "J’ai tout donné. Je suis vraiment content de ma course. Après, j’ai peut-être une petite déception car je vois la place de trois filer devant moi, mais maintenant il faut relativiser. Je savais que j’arrivais sur cette course dans de bonnes conditions. Depuis le début de l’année, je marche bien et je suis en confiance. C’est la première fois que j’entamais cette épreuve avec une telle forme et il fallait en profiter. Puis, je n’ai pas eu un souci dans la journée, pas une crevaison, rien. J’avais dit avant la course que si je n’avais pas de pépins  je pouvais faire un top 10. J’ai fait finalement un top 5, c’est génial".

Avec un petit peu de recul, n'en avez-vous pas trop fait sur la route ?
DG: "Samedi tout le monde expliquait dans la presse qu’il fallait anticiper pour faire perdre Cancellara. Et aujourd’hui on peut compter sur les doigts d’une main, les coureurs qui ont anticipé. Moi je l’ai fait et je suis récompensé à l’arrivée".

Que peut-on dire après le nouveau succès de Cancellara sur cette course ?
DG:  "Je félicite Cancellara, car avec la semaine qu’il a passée (ndlr: deux chutes), ce n’était pas la meilleure préparation. Il était très fort. Il a moins écrasé la course que d’habitude. Mais au final, il est présent au rendez-vous et bravo à lui".

Gilles Gaillard