Dopage: le tribunal indépendant en place avant fin 2015

Dopage: le tribunal indépendant en place avant fin 2015

Publié le , modifié le

Le tribunal antidopage appelé à juger les coureurs cyclistes en première instance devrait être mis en place avant fin 2015. Le comité directeur de l'UCI s'est prononcé cette semaine pour le principe de ce tribunal indépendant qui remplacera les commissions des différentes fédérations nationales, jusqu'à présent en charge des dossiers.

"Les modalités restent à décider, cela devrait être fait lors de la  prochaine réunion fin janvier", a précisé l'un de ses membres. "Cette création vise à harmoniser les sanctions en première instance", a  expliqué le Français David Lappartient, vice-président de l'UCI et président de  la confédération européenne (UEC). 

Juge unique

"Certains pays ne respectaient pas les principes", a-t-il ajouté en  rappelant un cas de transfusion sanguine sanctionné par une suspension d'un an  contrairement au règlement la fixant à deux ans (le TAS avait ensuite alourdi  la peine à deux ans). "Cela revient à dessaisir des pays qui travaillaient  bien, comme la France, mais c'est le prix à payer pour que tous les coureurs  soient jugés de la même façon. C'est une avancée", a-t-il souligné. 

Une partie du financement sera assurée par les fédérations concernées, qui  continueront par ailleurs à être maîtresses des cas de dopage d'une bonne  partie de leurs licenciés, le périmètre du futur tribunal international restant  encore à définir. "Le tribunal sera indépendant, a insisté David Lappartient, et l'on sera  dans un système de procédure de juge unique". 

Le nouveau dispositif aura aussi pour avantage d'accélérer les délais  actuels de procédure jusqu'à l'appel auprès du Tribual arbitral du sport (TAS). "Tout sera effectif au plus tard le 1er janvier 2016 et sans doute avant",  a conclu David Lappartient.

AFP

UCI World Tour