Fabian Cancellara Roubaix Supporters
Après la course, Fabian Cancellara est allé à la rencontre de ses fans. Une dernière fois. | MATHILDE L'AZOU

Dernier tour de piste pour Fabian Cancellara

Publié le , modifié le

Fabian Cancellara, triple vainqueur de Paris-Roubaix, a participé à son dernier Enfer du Nord ce dimanche. Malgré les chutes, la fête n'a pas été gâchée.

Le dernier show de Spartacus sur les pavés de Roubaix s'est terminé par une chute…pendant son tour d'honneur. Rien de grave néanmoins, pour ne pas gâcher une fête qui aurait pu être meilleure si le Suisse n'avait pas été mis hors-course à cause… d'une chute, déjà. Non, Fabian Cancellara ne remportera jamais un quatrième Paris-Roubaix. Il ne rejoindra jamais au classement Tom Boonen et Roger de Vlaeminck, qui le devancent d'une unité dans l'histoire de la classique nordiste.

Une chute dans le secteur pavé de Mons-en-Pévèle en a décidé autrement, alors que le coureur de 35 ans se trouvait dans un groupe de contre avec Peter Sagan, à une trentaine de secondes de Boonen et Vanmarcke. « J'ai perdu Paris-Roubaix à ce moment-là », avouera-t-il plus tard. Sonné, l'ancien champion du monde de contre-la-montre ne repart que trois minutes plus tard. Bien des champions auraient abandonné, puisque n'étant plus en position de jouer les premières places. Pas Spartacus. L'ancien maillot jaune est remonté sur son vélo, et a rejoint le Vélodrome, pour la dernière fois de sa carrière. Après ses adieux au Tour des Flandres, Cancellara a ainsi dit au revoir à Paris-Roubaix, une course qu'il est parvenu à dompter trois fois.

Grand moment d'émotion au Vélodrome

Son tour d'honneur terminé, le Suisse de Trek s'est déchaussé, a abandonné son vélo sur l'herbe et est monté en haut de la piste rejoindre les siens : cette cinquantaine de supporters suisses, dont la banderole « Go Fabian Cancellara » occupait une majeure partie du virage. Une accolade, un grand sourire malgré un maillot troué à cause des chutes. Une fois arrêté sur le bas-côté, Spartacus n'a pas tout de suite enlevé ses lunettes, pour répondre aux (nombreux) journalistes qui se battaient pour pouvoir le filmer, le photographier ou tout simplement l'enregistrer. Une manière de cacher son émotion aux yeux des médias, sans doute. Avant de quitter la piste, le Vélodrome de Roubaix lui a réservé une dernière ovation.

Deuxième du Tour des Flandres la semaine dernière, mis hors-jeu pour la victoire ce dimanche : la dernière campagne flandrienne de Spartacus n'a sûrement pas le rendement qu'il aurait espéré. Mais c'est la tête haute, garnie d'un grand sourire, que Fabian Cancellara s'est rendu vers les douches mythiques de Roubaix, où son nom est inscrit, un honneur partagé avec tous les vainqueurs de l'Enfer du Nord. Pour la toute dernière fois.

Vidéo : la réaction de Fabian Cancellara 

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou

UCI World Tour