Julian Alaphilippe (QuickStep Floors) 2018
Julian Alaphilippe (QuickStep Floors) | AFP

Critérium du Dauphiné : une première étape accidentée

Publié le , modifié le

La première étape du Critérium du Dauphiné emmène les coureurs de Valence à Saint-Just-Saint-Rambert. Le parcours accidenté offre de nombreuses possibilités pour s'imposer, même si les puncheurs auront probablement la meilleure carte à jouer.

Le prologue avalé par Michal Kwiatkowski (Sky), les coureurs vont s'élancer en ligne pour la première étape du Critérium du Dauphiné. Et le Polonais pourrait conserver son maillot de leader après un parcours vallonné entre Valence et Saint-Just-Saint-Rambert.  

Ça grimpe, mais pas trop 

Si la montagne se réserve pour les derniers jours de ce Dauphiné 2018, les coureurs auront tout de même droit à quelques difficultés aujourd'hui. Les plus gros morceaux seront dans le premier tiers des 179 kilomètres de l'étape, avec l'ascension d'entrée du col de Leyrisse (2e catégorie, 8,5 kilomètres à 4% de moyenne) puis l'enchaînement du col de Désaignes (3e catégorie, 5 km à 4,5%) et de la côte de Saint-Agrève (3e catégorie, 6 km à 5%). La suite sera plus tranquille et deux passages sur la côte du barrage de Grangent (4e catégorie, 1,3 km à 4,5%) départageront les possibles échappés. 

Le parcours de la première étape du Critérium du Dauphiné
Le parcours de la première étape du Critérium du Dauphiné © Critérium du Dauphiné

Les puncheurs au rendez-vous ? 

Car le parcours n'offrira probablement pas de gros écarts à l'arrivée, ni une grande explication entre les favoris. Les sprinteurs les plus costauds pourraient résister au circuit final et ses deux courtes montées, mais il pourrait surtout profiter à un puncheur. Les profils d'Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), Jay McCarthy (Bora Hansgrohe) ou du Français Julian Alaphilippe (QuickStep Floors) semblent plus adaptés. A moins qu'une échappée, ou un baroudeur en solitaire, parvienne à aller au bout. 

Hugo Monier @hgo_mon

UCI World Tour