Pierre Rolland (Cannondale)
Pierre Rolland (Cannondale) | DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL / DPPI MEDIA

Cannondale-Drapac arrête et libère ses coureurs pour 2018

Publié le , modifié le

L'avenir de la formation Cannondale-Drapac était incertain samedi soir, la nuit n'a pas changé la donne : lâchée par un sponsor, elle mettra fin à son aventure dans le cyclisme en 2018.

Rigoberto Uran, Pierre Rolland, Sep Vanmarcke​, les autres coureurs et le staff de Cannondale-Drapac sont tous sur le marché ! En effet, la formation américaine ne peut assurer son avenir financier en Word Tour, lâchée qu'elle a été par un potentiel futur sponsor. Samedi, Cannondale-Drapac avait déjà fait savoir que son avenir est incertain, elle a libéré ses coureurs dans la nuit. "La direction a reçu des nouvelles décourageantes à propos d'un nouveau partenaire que nous avions prévu de rejoindre en 2018, a éclairé l'équipe dans un communiqué. Nous espérons que ce problème va se résoudre dans les prochains jours. Cependant, sans cette garantie, (...) tout le personnel a été libéré de toutes obligations contractuelles. Tous les contrats de 2018 seront honorés si notre avenir est sécurisé". Ainsi, les coureurs sont désormais libres d'aller voir ailleurs mais Cannondale-Drapac se garde la possibilité d'honorer les contrats de la saison prochaine en cas d'issue favorable de sa recherche de co-sponsor.

Sur Facebook, Pierre Rolland a réagi à la nouvelle. Le Français s'est dit très surpris et inquiet pour la suite de sa carrière. Néanmoins un coureur de sa trempe ne devrait pas avoir de mal à retrouver une équipe, tout comme Rigoberto Uran, récent deuxième du Tour de France, ou Michael Woods qui brille actuellement à la Vuelta. C'est en revanche sans doute moins le cas pour les "équipiers" et les membres du staff.

Uran laisse deux semaines à son équipe

Leader de la formation, Rigoberto Uran n'aura effectivement aucun mal à trouver une équipe mais le Colombien a décidé de laisser deux semaines à son équipe pour se retourner. "Nous discutons avec trois ou quatre équipes, a expliqué Giuseppe Acquadro l'agent d'Uran. Nous laissons du temps à Vaughters pour trouver un accord." 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

UCI World Tour