Fabian Cancellara (RadioShack)
Fabian Cancellara (RadioShack) passe la ligne en vainqueur pour remporter son deuxième Tour des Flandres | YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA/AFP

Cancellara roi des Flandres

Publié le , modifié le

Le Suisse Fabian Cancellara a remporté en solitaire la 100e édition du Tour des Flandres dimanche à Audenarde en Belgique. C'est son deuxième succès sur les terres flandriennes après celui de 2010. Il est sorti maître dans la dernière ascension du Paterberg de son duel avec Peter Sagan, 2e à l'arrivée. Empêché de concourir l'an dernier pour cause de blessure, Cancellara (RadioShack) a pris sa revanche alors que Tom Boonen, le tenant du titre, jeté à terre après 19 km, a abandonné la course.

Fabian Cancellara ne cesse d'étoffer son palmarès avec cette 83e victoire puisqu'il compte désormais cinq classiques (deux Tour des Flandres, deux Paris-Roubaix et un Milan-San Remo, quatre titres de champion du monde contre la montre, un titre olympique et de nombreuses étapes dans les Grands Tours (sept sur le Tour de France et deux sur la Vuelta). 

Les hommes forts au rendez-vous

Dans une course d'atentte où il y a surtout  eu de nombreux écrémages dans les difficultés, avec des équipes qui tactiquement se sont attachées à dynamiser le peloton, les hommes forts du moment se sont logiquement retrouvés dans le final. Un groupe d'échappés, parti de loin à plus de 120 kilomètres de l'arrivée (Kwiatkowski, Tjallingii) ou plus près du final (Selvaggi, puis Offredo,  Hinault, Roelandts et Turgot), s'est présenté avec une trentaine de secondes d'avance au pied de la troisième et dernière ascension du Vieux Quaremont, mais c'était bien insuffisant pour piéger les hommes forts.

Ceux-ci, après avoir circonscrit plusieurs tentatives aux avants-postes, se sont attaqués à la victoire finale dans les dernier klomètres. A la lutte avec Sagan et le Belge Roelandts,  Cancellara a écarté ses rivaux en deux accélérations décisives. Le Slovaque a tenu la roue du Suisse dans le Quaremont mais a lâché prise sur les pourcentages raides du Paterberg (jusqu'à 20 % de pente), à 13 kilomètres de l'arrivée. Lancé dans un contre-la-montre, Cancellara a ensuite rejoint l'arrivée sans faiblir pour enlever, à l'âge de 32 ans, une nouvelle grande classique de prestige.  

La revanche de Spartacus

Il s'est imposé avec près d'une minute et demie d'avance sur le Slovaque Peter Sagan et le Belge Jurgen Roelandts.   La quatrième place est revenue au Norvégien Alexander Kristoff, en tête d'un premier peloton, devant le Français Matthieu Ladagnous.

"C'était une course bizarre mais bonne pour moi", a confié Fabian Cancellara en référence notamment à l'abandon de Tom Boonen (qui ne souffre pas de fractures). "Mon équipe a bien travaillé aujourd'hui, elle a fait un travail fantastique. J'ai essayé de faire la première sélection sur le Vieux Quaremont. J'ai vu beaucoup de drapeaux suisses au bord de la route. J'ai réussi à sortir au bon moment et j'ai fait ce que j'avais à faire, à savoir ramener le Tour des Flandres à la maison". "Cette deuxième victoire est le plus beau cadeau de Pâques que nous pouvions  tous (dans l'équipe) espérer. Je peux la fêter un peu aujourd'hui et puis  commencer à penser sereinement à dimanche prochain (Paris-Roubaix)."

Peter Sagan, de son côté, masquait sa déception: "Je suis content de ma course, j'ai le  temps pour aller chercher la victoire dans une course aussi difficile", a-t-il expliqué. "Je suis  tombé à 100 kilomètres de l'arrivée, il y a eu un coup de frein devant moi  alors que j'étais en train de m'alimenter. Je suis revenu et j'ai fait le  maximum pour rester devant. Dans la dernière montée, j'ai fait le maximum mais  je n'ai pas pu tenir la roue de Cancellara. Mon geste en franchissant la ligne  ? j'étais content que le groupe ne soit pas revenu sur Roelandts et moi car je  ne sais pas si j'aurais pu prendre la deuxième place. Aujourd'hui, Fabian  (Cancellara) était le plus fort. Il n'y a aucune rivalité entre nous hors de la  course. Sur le vélo, il est normal, en revanche, que nous soyons adversaires."

Classement

1. Fabian Cancellara (SUI/RadioShack), les 256 km en 6 h 05:58.
2. Peter Sagan (SVK/CAN) à 1:26.
3. Jurgen Roelandts (BEL/LTB) 1:28.
4. Alexander Kristoff (NOR/KAT) 1:38.
5. Matthieu Ladagnous (FRA/FDJ) 1:38.
6. Heinrich Haussler (AUS/IAM) 1:38.
7. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 1:38.
8. Sébastien Turgot (FRA/EUC) 1:38.
9. John Degenkolb (GER/ARG) 1:38.
10. Sebastian Langeveld (GER/ORI) 1:38.

Christian Grégoire