Amstel Gold Race: Gasparotto le plus malin

Amstel Gold Race: Gasparotto le plus malin

Publié le , modifié le

Enrico Gasparotto s'est parfaitement joué de son compagnon d'échappée, Michael Valgren, pour décrocher sa deuxième victoire sur l'Amstel Gold Race après 2012. Partis dans la dernière ascension du Cauberg, les deux hommes ont réussi à contenir le retour du peloton grâce à un énorme travail du jeune Valgren. Son adversaire italien n'avait alors plus qu'à le cueillir pour aller lever les doigts sur la ligne en hommage à son coéquipier, Antoine Demoitié.

L'histoire est belle pour Wanty-Groupe Gobert​. Meurtrie par le décès d'Antoine Demoitié (25 ans) suite à une chute sur Gand-Wevelgem, la formation belge rend un superbe hommage à son jeune coureur grâce à la victoire d'Enrico Gasparotto dans le Limburg néerlandais voisin sur l'Amstel Gold Race. Déjà vainqueur en 2012, l'expérimenté italien (34 ans) a fait parler son expérience pour battre son compagnon d'échappée, la pépite de chez Tinkoff Michael Valgren (vainqueur de Liège-Bastogne-Liège espoirs) et qui se retrouvait à jouer la gagne dans une course de ce calibre pour la première fois de sa carrière. Son énorme travail a permis au duo de se jouer la victoire mais l'a aussi condamné face à Gasparotto. Le reste du peloton a été réglé par Sonny Colbrelli devant Bryan Coquard qui prend un belle 4e place, Julian Alaphilippe termine 6e. "En haut du Cauberg, je pensais pouvoir aller gagner, en tout cas j'avais les ressources pour aller sprinter. Malheureusement, je ne pouvais pas faire grand chose, je ne pouvais qu'attendre le sprint, un petit coup de pouce de la chance", a déclaré Coquard après la ligne.

Une course par élimination

La 51e édition de l'Amstel Gold Race a ressemblé à une course par élimination. Si onze hommes ont rapidement pris les devants (De Vreese, Devriendt, Didier, Howes, Montaguti , Bono (Lampre), Reza, Warbasse, Cerny, Grellier et Berlato. A l'arrière, Joaquin Rodriguez, Stef Clement et Alexis Vuillermoz sont éliminés sur chute alors que Gilbert est distancé à 30 kilomètres du but, Dumoulin à 22 et Kiwatkowski à 19. Alors que tout le monde attend l'ultime montée du Cauberg, comme souvent sur l'Amstel, Tim Wellens choisit de devancer les hostilités mais il ne parvient pas à résister dans la dernière ascension lors de laquelle Gasparotto et Valgren se détachent. La suite, on la connaît, Gasparotto règle son adversaire et rend un bel hommage à Antoine Demoitié, parti trop tôt.

Classement​ de l'Amstel Gold Race

1. Enrico Gasparotto (ITA/WGG) les 248,7 km en 6h18:02 (moyenne: 39,4 km/h)
2. Michael Valgren (DEN/TIN) à 0:00.
3. Sonny Colbrelli (ITA/BAR) 0:04.
4. Bryan Coquard (FRA/DEN) 0:04.
5. Michael Matthews (AUS/ORI) 0:04.
6. Julian Alaphilippe (FRA/ETI) 0:04.
7. Diego Ulissi (ITA/LAM) 0:04.
8. Giovanni Visconti (ITA/MOV) 0:04.
9. Loïc Vliegen (BEL/BMC) 0:04.
10. Tim Wellens (BEL/LOT) 0:04.
11. Simon Gerrans (AUS/ORI) 0:04.
12. Roman Kreuziger (CZE/TIN) 0:04.
13. Jan Bakelants (BEL/ALM) 0:04.
14. Bauke Mollema (NED/TRE) 0:04.
15. Warren Barguil (FRA/GIA) 0:04.
16. Maurits Lammertink (NED/ROP) 0:04.
17. Rui Costa (POR/LAM) 0:04.
18. Dylan Teuns (BEL/BMC) 0:04.
19. Arthur Vichot (FRA/FDJ) 0:04.
20. Daniel Moreno (ESP/MOV) 0:04.
...

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

UCI World Tour