Cyclisme Steven Tronet podium Gallopin Chavanel
Le podium 2015 du championnat de France: Gallopin (2e), Tronet (1er) et Sylvain Chavanel (3e) | AFP - Fred Tanneau

Tronet champion de France sur route

Publié le , modifié le

Steven Tronet (Auber 93) est devenu champion de France sur route dimanche à Chantonnay. Il s'est d'abord imposé devant Anthony Roux, dans un sprint à quinze coureurs marqué par la chute de Nacer Bouhanni, jusqu'alors grand favori de l'emballage final, au terme de 247 km sur un parcours plutôt sélectif. Roux a ensuite été déclassé, soupçonné d'avoir provoqué la chute de Bouhanni, et la deuxième place revient finalement à Tony Gallopin. C'est une surprise de la part de Tronet, coureur de division continentale, qui a profité des circonstances de course.

Dans des conditions difficiles, sous un chaud soleil, la course a été très enlevée, et l'équipe Cofidis en ordre de marche pour Bouhanni a contrôlé la course, ce qui a condamné toutes les tentatives, notamment l'échappée majeure, avec notamment Barguil, Bardet, et surtout Voeckler qui avait à coeur de s'imposer chez lui. Mais la course en a été autrement. Le gros des favoris est arrivé groupé et de fait, après tout le travail accompli par ses coéquipiers, Bouhanni se présentait comme le plus rapide. Jusqu'à cette chute qui lui a ôté tous ses espoirs. Du coup, le déclassement de Roux, considéré comme coupable de l'incident, permet à Tony Gallopin, troisième sur la ligne, de  se classer deuxième devant Sylvain Chavanel, Warren Barguil, Julian Alaphilippe et Thomas Voeckler.  

Bouhannni chute dans le final

Mais la grosse surprise reste évidemment la victoire, même si on peut regretter le fait qu'on ne verra pas le maillot tricolore sur les épreuves majeures. Parmi ses principales performances ne figuraient jusqu'alors qu'une étape de la Route du Sud la semaine dernière. "Depuis un mois, je me disais que c'était possible. J'ai tout fait pour gagner, j'y croyais vraiment", a déclaré Tronet, au bord des larmes. "C'est ma récompense. Cela fait neuf ans que je galère", a ajouté le coureur né à Calais voici 28 ans. Professionnel depuis 2007, le Nordiste, qui a toujours couru pour des équipes au niveau continental (3e division), n'a jamais eu accès au Tour de France. "Dans le final, il fallait que je fasse le mort pour que Bouhanni fasse le plus d'efforts possible. Aux 600-700 mètres, j'ai pris la roue de Gallopin et j'ai fait mon sprint, la ligne droite était interminable", a poursuivi le nouveau champion de France, vainqueur récemment d'une étape de la Route du Sud. "Je n'ai pas vu la chute de Bouhanni, j'ai seulement entendu du bruit,  j'étais devant. C'est le vélo", a-t-il estimé.

 Le classement

1. Steven Tronet (Auber 93), les 247,4 km en 5 h 58:11.
2. Tony Gallopin (LOT) à 03.
3. Sylvain Chavanel (IAM) 03.
4. Warren Barguil (GIA) 03.
5. Julian Alaphilippe (ETI) 03.
6. Thomas Voeckler (EUC) 03.
7. Julien Antomarchi (RLM) 06.
8. John Gadret (MOV) 06.
9. Julien Simon (COF) 06.
10. Alexis Vuillermoz (ALM) 06.  

Vidéo : La réaction de Steven Tronet

   

Vidéo: La réaction de Tony Gallopin

Christian Grégoire