À travers la Flandre : Mathieu Van Der Poel (Corendon-Circus) s'impose devant Anthony Turgis (Direct Energie)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Van Der Poel
Van Der Poel | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Victorieux du Grand Prix de Denain il y a dix jours, Mathieu Van Der Poel (Corendon-Circus) a remporté ce mercredi la semi-classique À travers la Flandre. Présent dans une échappée de 5 coureurs, le champion des Pays-Bas a devancé au sprint Anthony Turgis (Direct Energie) et Bob Jungels (Decuninck-QuickStep). La course a été marquée par l’arrêt du peloton à 75km de l’arrivée.

Mathieu Van Der Poel est inarrêtable. Victorieux du GP Sven Nys en janvier et du Grand Prix de Denain il y a dix jours, le champion des Pays-Bas s’est adjugé la semi-classique À travers la Flandre, ce mardi. Le coureur de l’équipe Corendon-Circus s’est imposé au sprint devant un groupe de 4 coureurs, composé d’Anthony Turgis (Direct Energie), Bob Jungels (Deceuninck-QuickStep), Lukas Postlberger (Bora Hansgrohe), et du Belge Tiesj Benoot (Lotto Soudal). Lauréat des deux dernières éditions de la semi-classique flandrienne, Yves Lampaert (Deceuninck-QuickStep) termine huitième.

Seul rescapé d’une échappée matinale de huit coureurs avec entre autres Sinkeldam (Groupama), Boeckmans (Vital Concept) ou encore Raim (Israel Academy), Nélson Oliveira (Movistar) a longtemps cru qu’il pourrait réaliser un incroyable numéro en solitaire. C’était avant que le scénario de la course ne prenne une toute autre tournure, en raison d’un incroyable cafouillage. Alors que les échappées possédaient 2 minutes 30 d’avance sur le peloton, la course a dû être arrêtée à 76km de l’arrivée.

Course stoppée à 76km de l'arrivée

En raison d’une ambulance qui devait intervenir sur la course féminine, qui se déroulait dans le même temps sur un parcours similaire, les directeurs de course ont décidé de stopper le peloton. Incroyable mais vrai, les échappées se sont retrouvées derrière, mais ont finalement pu repartir en préservant leur avance … sans Lukas Postlberger, qui était resté coincé dans l’embouteillage. Aidé par une moto, le champion d’Autriche a finalement pu rejoindre le groupe de tête, qui a logiquement accentué son avance, le temps que le peloton se réorganise.

Victime d’une crevaison, Oliveira a abandonné toute chance de victoire à 20km de l’arrivée. Avant cela, un groupe de contreurs composé de Van Der Poel, Garcia Cortina et Anthony Turgis était parvenu à revenir sur les hommes de tête. L’échappée a pu profiter de la désorganisation du peloton pour faire la différence. Van Der Poel, Turgis, Benoot, Jungels et Postlberger ont fini par se retrouver seuls en tête avec plus d’une minute d’avance à quelques kilomètres de l’arrivée à Waregem. Le Français a lancé le sprint de loin, mais a été logiquement battu par un Van Der Poel décidément très fort cette saison. Le Néerlandais s’adjuge sa troisième victoire de la saison.